-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le procès de « Réda City 16 », le 13 février prochain

Le procès de « Réda City 16 », le 13 février prochain

Condamné à six mois de prison ferme par le juge du tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed Réda city 16 sera rejugé le 13 février prochain par le président de la première chambre pénale de la cour d’appel d’Alger, en l’occurrence Amrani Abdenour.

Le dossier de l’artiste Hmimid Réda, connu sous le sobriquet de « Réda City 16 », du journaliste Haddibi Lyes, directeur du site électronique Algérie 24, de Bilal Tahkout fils de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et de Boukhors Amir connu sous le sobriquet d’« Amir DZ », de trois autres accusés a été remis au président par le service de la programmation des affaires pénales que dirige M. Messoudi Tahar procureur général adjoint à la cour d’Alger.

Pour rappel, le président en charge du dossier pénal a condamné Boukhors Amir qui demeure toujours en état de fuite à trois ans de prison ferme assortis d’un mandat d’arrêt international.

Le même juge a condamné tout récemment l’accusé Hmimid Réda connu artistiquement comme « Réda City 16 » à une année de prison dont six mois avec sursis assortis de 100 000 dinars d’amende.

La même peine a été infligée à son beau-frère B. Cherif et son ami Djallel Eddine Z. Les deux mis en cause se sont vus infliger la même amende retenue contre le principal inculpé.

Le même verdict a été prononcé par le juge contre Madani R qui gérait le compte Facebook de l’artiste « Réda City 16 » et qui a acheté le PC objet de la saisie par le parquet de la République du tribunal de Sidi M’Hamed.

Le président, qui a statué dans cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre à travers la presse écrite au lendemain de son déclenchement le 18 octobre dernier, a prononcé la relaxe au profit du journaliste Haddibi Lyes et du fils de l’homme d’affaires Tahkout car il a jugé que les accusations portées contre eux au cours de l’enquête préliminaire et l’instruction judiciaire ne tenaient pas debout.

Il convient de signaler que Réda City 16 a été arrêté le 18 octobre de l’année écoulée par moins de 30 gendarmes à quelques encablures de sa maison en présence de ses voisins et sa famille, qui l’ont entouré au moment où il allait rentrer chez lui.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email