-- -- -- / -- -- --
Energies

Le procès de l’ancien PDG de la Sonatrach Meziane Mohamed reporté

Le procès de l’ancien PDG de la Sonatrach Meziane Mohamed reporté

Le président du tribunal criminel d’Alger Hamzaoui Mohamed Sabaa a renvoyé le procès après cassation de l’ancien PDG de la Sonatrach Meziane Mohamed Réda et des 14 autres cadres et fonctionnaires du géant pétrolier, prévu ce mercredi, à la prochaine session criminelle.

Le procès qui devait se dérouler ce mercredi a été ajourné suite à l’absence de certains avocats de la défense et des sociétés étrangères impliquées dans cette affaire. Il s’agit des sociétés Contel-Funkwerk, Saipem Contracting Algérie et Funkwerk Pletack. Ces dernières n’ont même pas daigné envoyer des représentants pour annoncer leur absence.

L’ex-premier responsable de la Sonatrach Meziane Mohamed Réda qui faut-il le souligner a écopé lors de son premier jugement de 5 ans de prison avec sursis, est poursuivi ainsi que ses proches collaborateurs dont l’ancien vice-président Belkacem Boumediene et Al Ismail Mohamed Réda Djaffer et d’autres cadres et fonctionnaires dont la plupart ont purgé leurs peines, pour dilapidation de deniers publics, trafic d’influence, surfacturation, utilisation de la profession à des fins personnelles et blanchiment d’argent.

Le mis en cause fait l’objet de poursuites judiciaires par le pôle financier et économique du tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, pour deux autres dossiers actuellement en instruction, dont un avec l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil.

Mohamed Meziane comparaîtra lors de la prochaine session criminelle avec ses deux enfants, deux de ses vice-présidents, Amar Zenasni, Belkacem Boumediene, l’ex-directeur général du CPA, Hachemi Maghaoui, son fils Yazid, Mohamed Réda Djaâfar Al Smail, patron de la société algéro-allemande Les faits concernent l’octroi de marchés de gré à gré d’une valeur de 11 milliards de dinars, dans des conditions «frauduleuses».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email