-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Pr Khiati contre la fermeture des écoles 

Le Pr Khiati contre la fermeture des écoles 

Le Pr Mustapha Khiati va à contre courant des parents d’élèves qui appellent à la fermeture des écoles en raison de l’inquiétante flambée des contamination à la Covid-19, atteignant, ces jours-ci, des records.

Clairement, les spécialistes sont unanimes pour garder les écoles ouvertes parce que, selon eux, les enfants sont moins contaminés et moins contaminants. Selon le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), Mustapha Khiati, il n’est pas question d’interrompre les cours actuellement et de sacrifier l’année scolaire. « Laissons nos enfants poursuivre leur scolarité, ils ne sont pas responsables de la propagation de l’épidémie, et cette dernière ne présente aucun danger ni pour eux ni pour leurs parents», a-t-il affirmé lors de son intervention sur les ondes de la radio de Sétif. Pour lui, ces appels ne font que déstabiliser les écoles, les enseignants et les élèves. Pour appuyer ses dires, le Pr. Khiati a tenu à souligner qu’«aucun pays à travers le monde n’a fermé ses écoles malgré le hausse des contaminations au coronavirus, avoisinant dans certains pays les 50 000 cas par jour». L’intervenant a tenu à souligner que les cas de Covid-19 signalés dans les établissements scolaires sont, pour la plupart, des enseignants ou des membres du  personnel. Il préconise toutefois de renforcer les mesures préventives dans les écoles au lieu d’appeler à les fermer carrément, d’autant que «les contaminations parmi les élèves, notamment ceux du cycle primaire, ne sont pas très importants», selon le Pr Mustapha Khiati. Cependant, il recommande que le début de l’année universitaire soit suspendue jusqu’à ce que le nombre de cas de contamination ne soit revu à la baisse. Le Pr Khiati, qui ne cache pas ses inquiétudes quant à la situation sanitaire du pays, dit s’attendre à une augmentation significative dans les prochains jours, indiquant que les résultats du confinement sanitaire apparaîtrait deux semaines seulement après la mise en œuvre de celui-ci.

En attendant, le Pr Khiati préconise la prévention et le respect des gestes barrière pour freiner la propagation du virus. «Nous n’avons malheureusement pas d’autre solution hormis la prévention, l’engagement, l’espacement et l’utilisation des masques de protection, car le vaccin contre le virus ne sera pas pour bientôt», a-t-il recommandé. Par contre, il recommande fortement la  vaccination contre la grippe saisonnière, notamment pour les personnes âgées et les malades chroniques. Pour lui, ces vaccins constituent des antibiotiques contre la Covid-19. Pour sa part, le Pr Mohamed Belhocine, président de la cellule d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques, a déclaré, dans une intervention sur la Chaîne3, qu’«il n’est pas question de sacrifier l’éducation d’une génération entière d’élèves simplement parce qu’il y a une flambée épidémique. Il faut continuer à gérer au cas par cas». Il a néanmoins précisé qu’en cas d’évolution de la situation sanitaire, qui nécessiterait un confinement général, «l’école sera, à ce moment-là, fermée».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email