-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Polisario remercie l’Algérie et reste ferme face au Maroc

Le Polisario remercie l’Algérie et reste ferme face au Maroc

Le CNASPS (Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui) et l’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger organisent depuis le 23 juillet jusqu’au 12 août 2015, à Boumerdès, l’université d’été des cadres du Front Polisario et de la RASD.

Il faut dire que l’événement en question, qui a réuni plus de 400 participants, est une action de solidarité avec les Sahraouis dans leur juste combat pour la dignité et la liberté. C’est aussi un espace pour les universitaires et les personnalités algériens pour débattre de l’actualité internationale. Le coup d’envoi a été donné depuis la wilaya de Boumèrdes par le Premier ministre de la RASD, Abdelkader Taleb Omar.

En marge de l’ouverture, plusieurs conférences ont été animées par des professeurs et plusieurs sujets ont été abordés. Comme la résistance pacifique du peuple sahraoui qui, selon les conférenciers, a permis d’attirer la sympathie d’un grand nombre de peuples de par le monde, notamment de l’Algérie.
Sans user de la langue de bois, le Premier ministre Taleb Omar n’a pas manqué de rappeler le soutien indéfectible de l’Algérie pour son pays. « Nous remercions l’Etat algérien et le président Bouteflika, pour le soutien apporté à la cause sahraouie », a-t-il déclaré au début de son allocution.

Le Premier ministre sahraoui a appelé, par la même occasion, la communauté internationale, en particulier les Nations unies, à « agir vite pour mettre fin aux violations commises par l’occupant marocain dans les territoires sahraouis et permettre l’autodétermination et l’indépendance du peuple sahraoui ».

Il a affirmé avec un ton ferme que « les Sahraouis sont tous unanimes autour de leur représentant unique et légitime, le Front Polisario, et tous sont déterminés à défendre leurs droits à la liberté et à l’indépendance par tous les moyens légitimes en leur possession, sans restriction ». Il ajoutera par la suite que « l’union africaine joue un rôle très important dans l’affaire du Sahara occidental », sollicitant l’aide de la commission nationale afin d’agir face aux violations des droits du peuple sahraoui sur les terres colonisée en mettant la pression sur le Maroc. 
Le programme de la rencontre a comporté également une série de communications sur des thèmes liés à la cause sahraouie et au droit des peuples à l’autodétermination. Les participants ont débattu ainsi de l’exploitation « illégale » des ressources naturelles du Sahara occidental, comme ils insisteront sur les droits de l’homme dans les territoires sahraouis faisant l’objet de nombreuses violations commises par les autorités d’occupation marocaines.

Il y a lieu de rappeler que le Maroc a annexé les territoires du Sahara occidental et les a mis sous sa tutelle depuis 40 ans (1975). Une opération qui a défié la légalité internationale. La dernière résolution (2152) adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU le 29 avril 2014 il réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination tout en soulignant l’importance d’améliorer la situation des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email