-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Le plan national Autisme applicable à partir de 2017

Le plan national Autisme applicable à partir de 2017

Le plan national Autisme sera applicable à partir de l’année prochaine après son élaboration par une commission nationale qui sera mise place prochainement, a indiqué le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, et ce à la clôture du symposium international consacré à cette pathologie.

Le ministre a relevé que dans la perspective de la mise en œuvre du plan national Autisme, prévue début 2017, une commission nationale chargée de son élaboration sera installée “prochainement”.

Il a fait savoir , à ce propos, que “tous les secteurs concernés ainsi que le mouvement associatif et les familles seront impliqués dans l’élaboration de ce plan, précisant que des groupes de travail seront mis en place dans le cadre de cette commission et seront pilotés par les secteurs concernés afin de “réunir toutes les conditions de réussite” de ce projet.
Au terme de deux jours de travaux, le symposium international sur l’autisme a été sanctionné par une série de recommandations allant dans le sens de l’accélération du processus de prise en charge de cette pathologie. Il s’agit, en premier lieu, de la constitution d’un groupe intersectoriel représenté par les différents départements ministériels concernés par la mise en ouvre du plan national Autisme. 
Il a été également question de l’installation d’un comité pour la construction d’un “référentiel” national en matière de prise en charge de la maladie, l’intérêt étant d’obtenir un “consensus” autour de la question. Les participants ont, en outre, recommandé de s’appuyer sur les méthodes et expériences belge et française, à travers les structures de référence en la matière que sont les hautes autorités scientifique et de santé belge et française.

Les animateurs du symposium ont également plaidé pour la création d’un organisme dédié à l’autisme qui serait domicilié à l’institut national de santé publique (INSP) d’Alger, la pathologie étant devenue une préoccupation de santé publique, de par sa nature, mais aussi de la proportion des enfants qui en sont atteints.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email