-- -- -- / -- -- --
Culture

Le plaisir du jeu

Le plaisir du jeu

Le duo algérien Salim Dada-Redouane Amir, baptisé Con piacere, s’est produit dans l’espace du Musée national du Bardo à Alger, dans la soirée de ce mardi 24 janvier, pour un récital de musique classique et contemporaine.

Les deux musiciens et compositeurs retrouvent aujourd’hui, jeudi en soirée, le public à l’Institut culturel Cervantès d’Alger pour un intermède musical, dans le cadre de la manifestation internationale La nuit des idées.

Con piacere (jouer avec plaisir), ce duo assez singulier de par sa configuration, se présente avec un programme de titres de la musique classique et baroque et des compositions signées Salim Dada.

Ce dernier joint sa guitare classique au basson de Redouane Amir, un instrument à vent datant du 15e siècle dont la sonorité particulière donne un ton chaleureux, non sans lyrisme. Dans leur performance scénique inédite, ces deux virtuoses ont opté pour des pièces de Johann Sebastien Bach (Invention), de François Couperin (Le dodo, ou l’amour au berceau), de Giovanni Battista Pergolesi (Sicilienne Sonata), de Maurice Ravel (Pièce en forme de Habanera) ou encore de Erik Satie.

Ils sont allés même explorer un répertoire latino-américain, plus contemporain, du compositeur et musicologue brésilien Heito Villa-Lobos, ce dernier associe le baroque aux influences de musique traditionnelles brésiliennes, et de l’Argentin Maximo Diego Pujol qui a toujours apporté une dimension tango à ses compositions.

Ce récital sera également une opportunité pour proposer au public une redécouverte de morceaux extraits de la musique andalouse, exécutés avec une instrumentation complètement étrangère au genre. Dans ce contexte, Salim Dada a spécialement livré ses pièces Ritu ryadh et Heddi ostinato.

Con piacere offre une immersion dans un univers musical atypique par sa composition instrumentale, rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Ces deux musiciens travaillent ensemble depuis une quinzaine d’années, ils ont animé un Master Class, dimanche dernier, au profit des étudiants de l’Institut national supérieur de musique à Alger, avant leur concert de mardi, initié par l’Institut culturel italien d’Alger. Le musicologue Salim Dada est le premier compositeur de l’Orchestre symphonique national, après avoir suivi des études de musique et de direction d’orchestre en Algérie, en France et en Italie.

Il a signé plus de 80 partitions pour des orchestres et plusieurs musiques de film. Redouane Amir, ce musicien dévoué au basson, a joué avec plusieurs orchestres symphoniques en Algérie, en France, en Jordanie et en République tchèque. L’association de ces deux artistes demeure inédite. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email