-- -- -- / -- -- --
Monde

Le pilote US qui a abattu un chasseur syrien brise le silence

Le pilote US qui a abattu un chasseur syrien brise le silence

Le pilote américain Michael Tremel, qui a abattu le 18 juin un Su-22 syrien frappant les terroristes de Daech, a pour la première fois commenté les faits et fourni de nouveaux détails sur l’incident.

Le 18 juin, un Su-22 syrien a été abattu par un avion de coalition internationale F/A-18E Super Hornet au sud de Tabqa, dans la province de Raqqa. Un mois et demi plus tard, le pilote de l’avion américain Michael Tremel a rompu le silence sur l’incident dans une interview accordée à la revue militaire SavetheRoyalNavy.org.

Selon le lieutenant Tremel, la bataille fatale avec le chasseur Su-22 de l’aviation syrienne a duré environ huit minutes. Le pilote a ciblé un avion syrien Su-22 qui bombardait les Forces démocratiques syriennes appuyées par les États-Unis. 

M. Tremel a pris lui-même la décision de tirer contre le Su-22. « Je n’ai pas directement communiqué avec le chasseur syrien, mais il a reçu plusieurs avertissements de notre avion de soutien [E-3 Sentry Airborne Early Warning and Control] », a déclaré M.Tremel. « Donc oui, nous (…) avons ouvert le feu sur une cible en air, mais ça revenait à défendre les gars qui bossaient sur le terrain et libéraient ce terrain de Daech ».

Le militaire américain a ajouté qu’il n’avait pas vu l’éjection du pilote syrien, mais qu’elle avait été repérée par son copilote. Dans un communiqué publié par la coalition suite à l’incident, les autorités ont annoncé que l’avion syrien avait été abattu « conformément aux règles de défense collective des forces alliés ».

La coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis a confirmé qu’un de ses avions avait abattu le 18 juin un Su-22 syrien dans la province de Raqqa (nord). Selon la coalition, l’avion de l’armée syrienne effectuait des frappes contre les Forces démocratiques syriennes soutenues par Washington. De son côté, Damas a accusé la coalition d’avoir abattu l’un de ses avions qui menait une « mission contre le groupe Daech ».

Les actions de la coalition ont été vivement critiquées par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Selon lui, les États-Unis doivent respecter la souveraineté du pays et coordonner leurs opérations avec Damas. Le porte-parole du secrétaire général de l’Onu, Stéphane Dujarric, a mis en garde contre une escalade du conflit en Syrie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email