-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le pétrole progresse légèrement après la mort du roi d’Arabie saoudite

Le pétrole progresse légèrement après la mort du roi d’Arabie saoudite

Les prix du pétrole progressaient légèrement vendredi en cours d’échanges européens, après la mort du roi d’Arabie saoudite, premier exportateur mondial d’or noir.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 49,46 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 94 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour la même échéance gagnait 63 cents à 46,94 dollars.

La mort du roi Abdallah Ibn Abdelaziz Al Saoud entraîne quelques incertitudes au sein du royaume saoudien, premier exportateur mondial d’or noir, principal producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). 

La décision de l’Opep de maintenir inchangé en novembre son plafond de production avait accéléré la chute des cours, qui ont plongé au total de 60% depuis le mois de juin.
“L’or noir pourrait connaître une période d’instabilité, alors que se pose la question de la reconduction du ministre du pétrole en place depuis 1995 (Ali al-Nouaïmi), en parti responsable de la décision de maintenir le quota de production de l’Opep”, expliquaient des analystes.

“L’autre question qui peut se poser est la réaction des peuples insurgés en Arabie Saoudite qui pourrait entraîner une instabilité politique et potentiellement impacter la production”, ajoutaient-ils.
Les experts du secteur n’anticipent toutefois aucun bouleversement, d’autant que le successeur du roi Abdallah, son demi-frère Salmane, a déjà promis une continuité dans la politique du royaume.

Sur ce front, la consommation de pétrole pourrait profiter d’un éventuel rebond de la croissance en zone euro, si les mesures de soutien annoncées jeudi par la Banque centrale européenne (BCE) portaient leurs fruits. Mais cet assouplissement quantitatif de la BCE a eu pour première conséquence d’affaiblir l’euro face au dollar, ce qui rend le pétrole, libellé dans la monnaie américaine, plus cher pour les acheteurs munis d’euros

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email