-- -- -- / -- -- --
Monde

Le Pentagone rappelle à Damas son droit à la légitime défense… en Syrie

Le Pentagone rappelle à Damas son droit à la légitime défense… en Syrie

Le Pentagone a conseillé aux forces armées syriennes de ne pas gêner l’action de la coalition internationale et d’éviter de s’approcher de la région de Hassaka, dans le nord-est de la Syrie.
Mais que viennent faire ici ces chasseurs de Bachar ?

Un avion de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis a intercepté deux appareils syriens dans le ciel de Hassaké et les a obligés à quitter la zone, selon l’agence Reuters.

Comme l’a par la suite expliqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis, les forces spéciales de la coalition sont déployées dans cette région. Il a par ailleurs gentiment conseillé aux troupes gouvernementales syriennes de s’abstenir de tout combat près des zones où sont présentes les forces US et leurs alliés.

M. Davis n’a pas manqué l’occasion de rappeler les droits des Etats-Unis : « Nous avons le droit inhérent à la légitime défense », a-t-il indiqué, cité par le Wall Street Journal. Et d’ajouter que les militaires syriens auraient mieux fait de ne pas perturber l’action des forces de la coalition. 

« Nous avons fait comprendre sans équivoque que les Forces aériennes US défendront les forces terrestres en cas de menace », a souligné le responsable. Vendredi, les médias ont annoncé que l’aviation syrienne avait attaqué des positions kurdes à Hassaké, menant ainsi son premier raid contre les régions contrôlées par les Kurdes.

Le commandement de l’armée syrienne a par la suite expliqué que les groupes armés du Parti des travailleurs du Kurdistan avaient violé la trêve, en attaquant des établissements gouvernementaux et en enlevant des civils. Par ailleurs, un déserteur de l’armée syrienne et porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS, kurdes syriens) a dévoilé le partenariat entre son groupe et les Etats-Unis. Talal Silo est un ancien colonel de l’armée syrienne.

En 2011, il a déserté et s’est réfugié en Turquie, mais en 2013 il est rentré à Alep où il a participé aux combats contre le groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI ou Daech). Depuis 2015, il est le porte-parole des Forces démocratiques syriennes. Selon Talal Silo, les Etats-Unis ont interdit au groupe FDS, qu’ils soutiennent, de collaborer voire d’entrer en contact avec les Russes en Syrie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email