-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le PDG et le fils de Sellal en détention provisoire

Le PDG et le fils de Sellal en détention provisoire

Comme il fallait s’y attendre, et après plus de 24 heures d’audition dans le cadre d’affaires liées à des malversations, le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed près la cour d’Alger a prononcé trois ordonnances de mise en détention provisoire dans l’affaire du PDG du Groupe Ahmed Mazouz.

Il a été placé en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.

L’incriminé, qui rejoindra les autres hommes d’affaires écroués à la prison d’El-Harrach, à savoir Ali Haddad, Issad Rabrab, Mourad Oulmi et Mahieddine Tahkout, est poursuivi pour des soupçons de corruption et pour avoir bénéficié d’indus avantages dans le cadre d’activités liées au montage d’automobiles.

Le même juge a décidé de placer hier, en détention provisoire, le fils de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à la prison d’El-Harrach. Le mis en cause, qui rejoindra son père à l’établissement pénitentiaire, est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation dont détournement et dilapidation de deniers publics, avoir bénéficié d’avantages de manière illégale, trafic d’influence et enfin utilisation de l’autorité de son père, lorsque qu’il était Premier ministre, à des fins personnelles.

Par ailleurs, le magistrat chargé de l’instruction judiciaire a ordonné la mise en détention provisoire du chef de cabinet de l’homme d’affaires Ali Haddad suite à son implication directe dans le détournement et la dilapidation de deniers publics.

Pour rappel, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, placés en juin dernier en détention provisoire par le magistrat rapporteur de la Cour suprême – ils sont poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation liés essentiellement à l’octroi d’indus avantages au titre de l’attribution de marchés publics et de contrats, dilapidation de deniers publics, d’abus de pouvoir et de fonction et conflit d’intérêts –, ont été auditionnés dans le cadre de l’homme d’affaires Mazouz.

Le Groupe Mazouz est actif dans plusieurs secteurs, notamment celui du montage automobile. Trois propriétaires d’usine de montage (Hyundai, Sovac et Kia) ont déjà été incarcérés dans le cadre d’enquêtes sur les avantages octroyés à ces usines.

Il convient de signaler que les avocats constitués comptent introduire des appels concernant les ordonnances du juge d’instruction relatives à la mise en détention provisoire des mis en cause à la chambre d’accusation de la cour d’Alger, et ce aux fins de les faire bénéficier des dispositions de la liberté provisoires.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email