Le pays préside le groupe MIKTA cette année : L’Indonésie présente son programme en Algérie  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le pays préside le groupe MIKTA cette année : L’Indonésie présente son programme en Algérie 

Le pays préside le groupe MIKTA cette année :  L’Indonésie présente son programme en Algérie 

Depuis le 2 mars, l’Indonésie préside le groupe MIKTA (Mexique, Indonésie, Corée, Turquie et Australie). Ce pays a ainsi présenté ses priorités pour son mandat, les défis mais aussi ses activités et son programme en Algérie. 

C’est lors d’une rencontre avec les médias, organisée ce jeudi au siège de l’ambassade de la République de Corée en Algérie, que l’ambassadeur de l’Indonésie, désormais à la tête du MIKTA, a dévoilé le calendrier des activités de ces pays membres et leurs programmes en Algérie. Il s’agit d’un concours de rédaction d’essais destinés aux étudiants sur les défis et les opportunités du MIKTA, d’une conférence des ambassadeurs des pays du groupe à l’université d’Alger, au mois de mai prochain, ainsi que du Festival du film MIKTA, lequel est prévu pour la deuxième moitié de l’année en cours.

L’objectif est de promouvoir la diversité culturelle et de renforcer les liens multilatéraux entre les pays membres, mais aussi de rassembler les peuples et les cultures, tout en diffusant en Algérie l’existence de ce groupe.  « Les événements du MIKTA constituent des opportunités pour promouvoir la culture, la diversité et la coopération internationale », a précisé l’ambassadeur d’Indonésie, Chalief Akbar, soulignant la nécessité de renforcer cette coopération multilatérale.  

Les problèmes et les défis actuels de l’organisation ont été, en outre, mis en évidence par l’ambassadeur de l’Indonésie, lequel a affiché les principales priorités de son pays. Il est question de renforcer et de promouvoir le multilatéralisme, notamment dans la conjoncture actuelle, et de favoriser la transformation numérique, d’autant que la numérisation constitue l’avenir de l’économie, ainsi que de promouvoir une reprise inclusive de la pandémie de la Covid-19.

Les ambassadeurs des pays membres du MIKTA ont, pour leur part, souligné l’importance des partenariats multi-continentaux. C’est d’ailleurs ce qu’a mis en avant l’ambassadrice de Turquie en Algérie, Mahinur Ozdemir Goktas, précisant que les cinq pays du groupe sont issus de continents différents. Selon elle, les enjeux actuels, marqués principalement par la crise sanitaire ainsi que par le conflit russo-ukrainien, font que les partenariats doivent être multi-continentaux. C’est l’esprit même du MIKTA, dont les ministres des Affaires étrangères des pays se réunissent régulièrement, au moins une fois par an, pour échanger. Les représentants du groupe à l’étranger font de même, selon la diplomate, qui dit que chaque pays qui préside le groupe fait le choix de mettre en avant une thématique particulière.  

Interrogé sur la possibilité et les conditions requises pour que l’Algérie intègre ce groupe, l’ambassadeur d’Indonésie a indiqué que la décision revient aux ministres des Affaires étrangères des pays. De son côté, l’ambassadeur de la République de Corée, Kim Changmo, qui a souligné que les pays membre du MIKTA sont des pays membres du G20, a affirmé que le pays candidat doit avoir la même vision, notamment pour ce qui des relations multilatérales, mais aussi répondre à certaines conditions d’ordre économique. Un pays qui avait fait part de sa volonté de rejoindre le groupe a, a-t-il précisé, assisté à une réunion mais en tant qu’observateur. 

 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email