-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Le pays a besoin d’un renouveau des institutions»

«Le pays a besoin d’un renouveau des institutions»

Le RCD organise depuis hier sa traditionnelle université d’été des jeunes au camp de toile Anissa Tour de la ville côtière de Souk El-Tenine sous le thème « La jeunesse engagée pour la transition démocratique ».

Un thème qui cadre avec l’initiative lancée par le RCD avec des personnalités et partis politiques de l’opposition au sein de la CNLTD. Pas moins de 600 personnes en majorité des jeunes du parti, issus d’une vingtaine de wilayas, membres du secrétariat et conseil national, élus de la région et cadres du parti, ont participé à ce rendez-vous politique annuel et interne au parti.

Dans son intervention à l’ouverture des travaux de cette rencontre, le n° 1 du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), M. Mohcine Belabbas, est revenu sur la conjoncture dans laquelle se tient cette manifestation partisane qui intervient à la veille de la commémoration du 60e anniversaire du déclenchement de la lutte armée pour l’indépendance du pays, le 1er novembre 1954.

Tout comme il y a 60 ans, « il est temps de rompre avec la culture de l’homme providentiel et laisser place à une nouvelle élite capable d’appréhender le futur et de penser à un projet qui puisse remettre l’Algérie sur les rails du développement et du progrès », assène-t-il, plaidant pour un « renouveau dans les idées, les institutions, la gouvernance et les élites » et soutenant que « le débat constitutionnel n’a pas encore eu lieu dans notre pays, lui qui passe, obligatoirement, par le dialogue le plus large et le plus libre et dont les résultats doivent être soumis au référendum populaire organisé par un organe indépendant de gestion des élections ».
Pour le président du RCD, « c’est la seule voie pour redonner à la Constitution sa légitimité et sa force ».

Et de continuer « L’opposition, qui a depuis une année commencé à retrouver énergie, vigueur et lucidité, s’accorde à dire qu’il faut aller vers une transition démocratique pour reconstruire le pays en profondeur. » Au passage, il a critiqué le bilan du système, la politique de la réconciliation nationale qui « absout les acteurs des tueries », estimant que « le pays fait toujours face à une menace terroriste accrue ». 

Au sujet des jeunes, le chef de file du RCD a indiqué « le RCD est plus que jamais convaincu que la jeunesse est le vecteur premier de tout changement et que sa structuration en vue d’une implication plus efficiente et massive dans le combat politique organisé est vitale pour la collectivité nationale ». 

Pour M. Bellabas, « cette rencontre est une opportunité pour approfondir la réflexion sur le rôle et la forme que prendra l’organisation de jeunes que le parti a décidé de mettre en place. » Et d’ajouter : « Les jeunes doivent lutter pour s’imposer dans un pays où deux générations ont déjà été sacrifiées ».

S’adressant directement aux jeunes participants, il leur a indiqué : « Personne mieux que vous ne pourra trouver des solutions aux problèmes de la nation, car ces problèmes posent d’abord la question de l’avenir et l’avenir, c’est d’abord le vôtre. »

Et de poursuivre : « Le RCD milite pour édifier une société démocratique et prospère qui consacre la souveraineté populaire, la dignité, l’Etat de droit et le respect des libertés fondamentales et des droits de l’homme. » Le premier responsable du Rassemblement pour la culture et la démocratie a aussi abordé la situation économique et sociale du pays qualifiée de « sombre », rappelant que c’est la première fois en dix ans que « le FMI adresse un avertissement sans ambages sur la gestion des comptes publics » et l’emballement des chiffres du chômage prévu par le gouvernement dès la prochaine année. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email