-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le patrimoine du beylik du Titteri à l’honneur

Le patrimoine du beylik du Titteri à l’honneur

Connue pour avoir été la capitale du Titteri, la ville de Médéa compte un important legs hérité de la période ottomane, conservant à ce jour un grand nombre de monuments et de vestiges datant de cette époque.

Dans l’objectif de faire connaître ce patrimoine ancien, le Musée public national des arts et traditions populaires de Médéa organise du 24 au 29 décembre la 1ère édition consacrée au beylik du Titteri.

C’est dans une bonne ambiance que le coup d’envoi de la manifestation a été donné, jeudi après-midi en présence des autorités locales, de nombreux cadres de l’exécutif, par la visite des ailes du musée qui abritent les différentes expositions.

Intitulée « Beylik du Titteri », une rétrospective des costumes et ustensiles datant de l’époque ottomane a été la principale curiosité pour le public, qui a trouvé beaucoup de ressemblances avec des tenues qui existent de nos jours dans certains de nos foyers.

Une exposition de photographies « Voyage à travers le temps », de l’association Lemdya de la photographie et des arts, montre les paysages de la ville du siècle dernier sous occupation coloniale et celles plus récentes immortalisant des sites historiques et des personnalités religieuses et culturelles.

Des livres édités par les différents musées du pays et abordant diverses thématiques développées par ces établissements sont exposés et mis en vente à des prix très abordables.

En outre, des contes pour enfants, des pièces théâtrales en rapport avec l’événement, des ateliers d’initiation aux activités de poterie et de calligraphie ont été prévus dans le programme de la manifestation, qui a également prévu une qaâda féminine, laquelle sera émaillée de boqalas et de proverbes populaires avec l’association Dalya des traditions et coutumes.

Un volet relatif aux conférences permettra au public de mieux s’imprégner de l’histoire du beylik du Titteri, et de la présence ottomane, des nombreux beys qui se sont succédé à la tête de la province du Titteri ainsi que de l’organisation administrative, économique et sociale sous la régence ottomane.

L’héritage architectural fera, pour sa part, l’objet d’une intervention qui sera donnée par monsieur Mohamed Ibrir, architecte. Il tendera de mettre en exergue la contribution de la présence ottomane dans la promotion du bâti et de l’urbanisme en référence au legs toujours présent dans la ville.

Le même intervenant fera référence à cet héritage, illustré à travers le noyau central de la ville par les mosquées et les sanctuaires, les maisons et les résidences, les fortifications de défense, les réseaux d’alimentation en eau, etc.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email