-- -- -- / -- -- --
Culture

Le passé glorieux d’un personnage de légende

Le passé glorieux d’un personnage de légende

Souk-Ahras est, depuis hier et pendant trois jours, le centre de rayonnement d’un important rendez-vous faisant revivre le passé glorieux d’un authentique fils de l’Algérie, Apulée.

En plus d’universitaires algériens, des experts internationaux sont venus de plusieurs pays apporter leurs analyses sur la portée planétaire de ses œuvres.

La première et non des moindres a été l’action d’Apulée d’avoir eu le privilège d’écrire le premier roman de l’histoire de l’humanité.

Etant un grand érudit, maîtrisant entre autres le grec et le latin, des langues qui étaient de grands véhicules et supports de la communication à cette époque, Apulée a imaginé de transmettre ses idées révolutionnaires, non pas directement car pouvant heurter les consciences, mais sous forme d’un personnage fictif, ayant la possibilité de formuler, sans être sanctionné, les opinions et les réflexions les plus audacieuses.

Pour les besoins de son roman intitulé Les Métamorphoses, cet auteur de génie a choisi un personnage transformé en âne par lequel il pouvait tout dire et faire tout admettre sans être inquiété.

Ainsi, sous des apparences anodines, l’auteur exprimait des valeurs humaines et des vérités objectives universellement reconnues dans le temps et dans l’espace. Apulée a ainsi instauré pour la première fois un support intellectuel qui devait être le fondement et la source de la littérature qui a évolué dans le temps et pris aujourd’hui un essor considérable.

Ce droit est maintenant reconnu et Apulée est considéré comme le père du roman. Cette reconnaissance sur le plan universel témoigne du riche passé de la haute civilisation qu’a vécu notre pays dans les premiers siècles après Jésus Christ et de la valeur élevée des hommes natifs de cette terre qui l’ont développée et affirmée.

Il faut saluer l’action du Haut commissariat à l’amazighité qui a fait revivre ce passé glorieux, démontrant notre détermination de recouvrer et d’inscrire dans notre histoire nos hauts faits civilisationnels dont nous pouvons être fiers. Apulée de Madaure, figure de légende, est la deuxième haute personnalité qui a marqué profondément l’histoire de notre pays que le Haut Commissariat à l’amazighité a porté à l’étude après celle de Massinissa l’année dernière.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email