-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Le parti hypothèque son avenir…»

«Le parti hypothèque son avenir…»

Ces derniers temps, l’actualité politique se nourrit des différentes tractations entre les partis politiques et, surtout, de ce remue-ménage qui persiste au sein du RND, un parti créé à la moitié des années 1990, aux seules fins d’épauler à l’époque le Président Zeroual, englué dans la lutte contre la subversion terroriste.

Aujourd’hui que SG par intérim Ahmed Ouyahia, qui niait avec une certaine virulence la validité des normes de partis qui pensaient « autrement », beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. A l’époque, il se murmurait que l’on y entrait pour deux raisons principales : « protéger » son poste ou accélérer l’évolution positive de sa carrière.

Ce qui était bien loin de l’objectif initial des fondateurs qui, on l’a vu plus tard, désiraient ardemment une opposition forte et crédible pour secouer un cocotier trop chargé. D’où certaines erreurs de comportement…Très généralement, le parti a utilisé de mauvais moyens pour des buts louables tandis que, parfois, les bons moyens sont employés à des fins mauvaises. Il en résulte de perpétuels changements nés de l’implosion, voire de leur absorption ou disparition pure et simple.

On ne saurait cependant en accuser les fondateurs qui, comme on sait, tablent toujours sur le long terme en comptant sur la bonne foi et la loyauté des uns et des autres. A quelques encablures du congrès du parti prévu du 5 au 7 mai prochain, les adversaires du SG ne baissent pas les bras et sont plus que jamais déterminés à barrer la route à Ouyahia ou à jouer les trouble-fête.

Lundi dernier, ils ont de nouveau dénoncé « une fuite en avant » de la direction du parti : « Nous sommes déterminés à poursuivre notre action en entreprenant d’autres démarches pouvant amener au report du congrès extraordinaire du parti », annoncent les signataires du 3e communiqué parmi lesquels on retrouve NouriaHafsi, ex-député, Tayeb Zitouni, ex-maire d’Alger et Amar Hitta, membre du Conseil national.

Les signataires mettent en garde Ahmed Ouyahia sur les conséquences de sa politique et les retombées de son refus de traiter les aspects juridiques et ceux liés au militantisme nécessaires pour la préparation de chaque congrès. Ils dénoncent aussi Seddik Chiheb, accusé d’avoir usurpé la fonction de porte-parole du parti.

Ces derniers se défendent d’ailleurs de vouloir opérer une action de redressement, mais expliquent qu’ils souhaitent juste « le report du congrès pour le préparer dans les meilleurs conditions ». Selon eux, leur seul objectif à travers leur première déclaration est d’exprimer leur soutien « aux voix qui s’élèvent à la base pour rejeter l’injustice, la marginalisation et l’exclusion, à travers notamment la désignation des délégués au lieu de leur élection ».

Ils considèrent les qualificatifs utilisés à leur encontre par le SG, tels que « minorité » ou « ex-militants », comme « une forme d’exclusion, de violence et de non-respect de l’avis contraire ». Pour les militants frondeurs, ce discours pratiqué par leur direction « épuise le parti et hypothèque son avenir ».

Ils soutiennent que « les instructions données à la base militante lui enjoignant de plébisciter le SG par intérim lors du congrès extraordinaire sont des « pratiques archaïques » et ne contribuent guère à la consolidation du parti ni à sa pérennité ».

Les signataires jugent que leur demande de reporter la tenue du congrès extraordinaire est une proposition « responsable », car « elle permet d’accorder un délai suffisant pour résoudre les problèmes qui se posent au niveau de toutes les structures du parti ».

De son côté, Seddik Chiheb, cité par le communiqué revient à la charge et clame haut et fort qu’il « n’y aura ni report du congrès ni démission d’Ahmed Ouyahia ». Selon lui, Ouyahia « sera réélu à une majorité écrasante » :»Si ces personnes ont la majorité comme ils le prétendent, pourquoi demandent-elles le report ? Qu’elles viennent au congrès » dit-il hier dans un entretien à TSA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email