-- -- -- / -- -- --
Monde

Le parlement catalan exige des entreprises européennes de cesser d’exploiter ses ressources naturelles

Le parlement catalan exige des entreprises européennes de cesser d’exploiter ses ressources naturelles

Le parlement catalan a appelé à promouvoir une solution politique pour mettre fin au conflit du Sahara occidental et exigé des entreprises européennes de cesser d’exploiter les ressources naturelles sans le consentement du peuple sahraoui Les parlementaires catalans, rapporte l’agence efe , ont dans une déclaration demandé mercredi à respecter et à se conformer à l’arrêt de la cour de justice de l’union européenne du 21 décembre 2016 qui précise clairement que l’accord commercial entre le Maroc et l’UE ne s’applique pas au Sahara occidental.

Le parlement catalan se dit également préoccupé par l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental ce qui rend les activités des entreprises européennes contraires au droit international et européen et rappelle que toute activité commerciale au Sahara occidental est illégale sans le consentement du peuple sahraoui .

Dans ce cadre, le parlement catalan a appelé l’Europe, les entreprises espagnoles et catalanes d’agir conformément au droit international et européen, afin de mettre fin à leurs activités lesquelles, a-t-il souligné, favorisent la perpétuation de l’occupation marocaine du Sahara occidental et l’exploitation de ses ressources naturelles, tout en exhortant les autorités espagnoles à se conformer au récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne.

Dans sa déclaration, le parlement catalan a enfin réitéré la solidarité de la société catalane avec le peuple sahraoui et appelle à une solution politique, juste, durable pour mettre fin au conflit du Sahara occidental. Divers parlements régionaux espagnols ont approuvé ces dernières semaines des déclarations institutionnelles demandant le respect et l’application du récent arrêt de la cour de justice de l’union européen qui a clairement signifié que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental.

Les parlements d’Aragon, des îles Baléares, de Navarre, du pays basque, des îles canaries outre des Conseils municipaux et des organisations professionnelles comme la confédération intersyndicale avaient demandé des entreprises européennes ainsi qu’au gouvernement espagnol à respecter et appliquer l’arrêt de la CJUE , tout en appuyant par ailleurs , la solution politique au conflit du Sahara occidental selon la légalité internationale prévoyant un référendum d’autodétermination qui permettrait au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir . De son côté, la déléguée du front Polisario en Espagne , Khira Bulahi, a appelé mercredi l’union européenne et notamment l’Espagne à se conformer à la décision de la cour de justice de L’UE qui exclut le territoire du Sahara occidental de tout accord entre les pays membres de l’UE et le Maroc.

Elle a rappelé lors d’une conférence de presse que l’arrêt de justice de la cour européenne précise que le Sahara occidental est un territoire distinct et séparé du Maroc et que tout accord commercial entre l’UE et le Maroc doit se faire en consultant le peuple sahraoui par le biais de son représentant unique et légitime qu’est le front Polisario. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email