-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le P/APW réclame plus d’investissements pour la wilaya

Le P/APW réclame plus d’investissements pour la wilaya

La wilaya de Tizi Ouzou doit bénéficier des investissements lancés par l’Etat avec ses partenaires nationaux et étrangers dans le cadre des politiques sectorielles de diversification de l’économie algérienne. 

C’est là l’appel lancé hier en direction des responsables de l’Etat par le président de l’APW de Tizi Ouzou, Mohammed Klalèche, lors de la session ordinaire réservée à l’adoption du budget primitif 2016, au vote des délibérations et au point de situation sur les projets structurants, en plus d’un point réservé aux affaires diverses.

Le premier responsable de l’Assemblée populaire de wilaya a rappelé, lors de son allocution d’ouverture, que la wilaya accuse « un retard important dans l’aménagement du territoire et sa dotation en infrastructures économique et sociale ».

Selon lui, la dotation en infrastructures de base est inférieure à la demande de l’activité économique et aux besoins des citoyens. Même les projets qui ont été inscrits, à l’instar du nouveau CHU, de la clinique du rein, du complexe mère et enfants, du barrage de Sidi Khelifa et de la voie express Aïn El-Hammam – Drâa El-Mizan, peinent à voir le jour.

M. Klalèche est revenu également sur les difficultés qui entravent la concrétisation des différents programmes de développement, à l’image du manque d’attractivité des investissements productifs, du manque de foncier industriel, qui constitue un facteur principal de blocage, et du non-aménagement des zones industrielles dont celles de Tizi Ghennif, Souamâa et Draâ El-Mizan.

Une réalité qui « nous invite à nous interroger non seulement sur l’efficacité de l’action mais aussi sur le rôle des pouvoirs publics ».
Ces derniers doivent « agir rapidement et efficacement pour régler le problème du foncier industriel de la wilaya », a estimé l’intervenant, tout en poursuivant que leur rôle « est de répondre aux aspirations des citoyens et de défendre leur droit au développement, au bien-être et à leur épanouissement ».

Il convient de noter que le montant du budget primitif retenu par l’administration s’élève à 1,9 milliard de dinars dont 1,6 milliard accordé à la section fonctionnement et 264 millions à l’équipement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email