-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le P/APW de Béjaïa: les mentalités doivent changer

Le P/APW de Béjaïa: les mentalités doivent changer

Le président de l’APW de Béjaïa fait savoir, dans un point de presse qu’il a récemment animé, que l’« arme de la relance du développement est le terrain ».
Il a informé que son bureau est ouvert au mouvement associatif et aux citoyens, et dit privilégier le dialogue afin de transcender certaines situations qui bloquent la wilaya. Il a appelé les citoyens à être à ses côtés et lui faire confiance », lit-on encore dans un poste publié par la cellule de communication de l’APW.

Rappelant avoir effectué plusieurs sorties sur le terrain et des rencontres avec les citoyens et le mouvement associatif à Sidi-Aïch, Boudjéllil…, Haddadou a invité les P/APC à lui transmettre des rapports sur les insuffisances de leurs communes en matière de développement afin de leur apporter une aide. Il a rappelé que 930 milliards de centimes ont été accordés à la wilaya dans le cadre du FCCL au titre de l’année 2018 pour répondre partiellement aux demandes exprimées.
Pour lui, « la wilaya a besoin d’une mise à niveau, plaidant pour la relance des projets à l’arrêt ou suspendus et la poursuite de ceux en cours de réalisation, et le déblocage des projets en souffrance. S’agissant du secteur du tourisme, « il n’est pas permis » selon lui, « de ne pas réaliser un saut qualitatif en cinq années ». Il a annoncé à ce propos l’organisation d’ateliers impliquant tous les acteurs concernés afin de « préparer une feuille de route pour engager des actions pour le développement du secteur ».

Dans le même sillage, il est annoncé la préparation de la saison estivale, non sans parler d’efforts à consentir pour la protection de l’environnement et la gestion des déchets ménagers et, par ricochet, l’éradication des décharges sauvages et non contrôlées ou celles qui gênent les populations. Au sujet du campus d’Amizour, le P/APW estime que ce centre doit rouvrir ses portes dès la rentrée prochaine. Il a qualifié aussi la fermeture des routes de « point noir », et dit se mettre à la place des gens qui ont recours à ces actions radicales à cause du désespoir, estimant qu’il y a beaucoup de gens qui souffrent de cette situation confuse.

Il a également annoncé la tenue de la première session ordinaire de l’APW mercredi prochain afin d’examiner le bilan d’activité de la wilaya. « Il dira aussi que « les mentalités doivent changer aussi bien chez les autorités que chez les citoyens pour avancer ». Le sport, les glissements de terrain, la lutte contre les feux de forêt, sont autant de points sur lesquels il s’est exprimé non sans montrer sa volonté d’apporter son soutien actif afin d’améliorer la situation dans ces domaines.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email