-- -- -- / -- -- --
Culture

Le nouvel an amazigh célébré dans le respect des valeurs et des traditions

Le nouvel an amazigh célébré dans le respect des valeurs et des traditions

Chaque année, yennayer est célébré avec davantage de ferveur. Cet événement prend de plus en plus d’importance. Si yennayer gagne en popularité, ce n’est qu’un aspect de sa légitimité et de sa notoriété ancestrale.

Officialisé par nos pouvoirs publics, il ne manque à yennayer que son inscription dans la nomenclature des jours fériés.

L’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger honore yennayer régulièrement chaque année, améliorant chaque édition en qualité et respectant jalousement ses valeurs et ses traditions.

Trois de ses structures ont particulièrement fêté yennayer. Il s’agit de la médiathèque Abane-Ramdane, celle de l’Agha et celle de Bachir-Mentouri.

C’est dans les espaces de la première qu’a débuté cette célébration avec un bouquet d’activités culturelles : des conférences ayant pour thème « Yennayer », des expositions de tenues traditionnelles, une galerie de photos.

L’art culinaire a également son importance dans cette fête. Un concours du meilleur plat traditionnel a donc été organisé. La célébration de yennayer à la médiathèque Abane-Ramdane, qui a débuté la veille du nouvel ana amazigh, a été menée en collaboration avec l’association Zahrat Biladi. 

Avant-hier, le 12 janvier, journée de yennayer, c’est la médiathèque Bachir-Mentouri qui a été à l’honneur avec, d’abord, une exposition sur la création vestimentaire de nos régions.
La modéliste Karima Ziouane de Bologhine présente une admirable collection dans l’art traditionnel. Sa broderie raffinée illumine ses habits et costumes de cérémonie, notamment un soyeux burnous en laine fine de couleur douce pour les tenues féminines de soirée.

Une conférence sur les valeurs et traditions de yennayer a été donnée par Cherifa Bilek. Des récitals de poésie ont suivi cette intervention pleine d’enseignements avec, pour modératrice, Fouzia Laradi, qui brille dans la création poétique et organise tous les lundis et mercredis des rencontres littéraires.

Cette journée de yennayer, au Centre des activités culturelles Bachir-Mentouri, s’est achevée dans la joie avec une ambiance musicale et la dégustation de plats traditionnels. Yennayer se poursuit à la médiathèque multimédias de l’Agha jusqu’au 19 janvier, avec une avalanche de gâteaux traditionnels savamment créés par Mme Mekhalfia.

Les tenues traditionnelles font partie du programme de la célébration de yennayer avec les créations de Mme Dalila Brinis. Ces tenues traditionnelles font d’ailleurs l’objet d’uns conférence qui sera donnée par Mme Frehati Berkahoun, ce mercredi après-midi dans ce même espace de la bibliothèque multimédias de l’Agha.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email