-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le nouveau deal entre Ould Kaddour et Algérie Part

Le nouveau deal entre Ould Kaddour et Algérie Part

L’ex-PDG du groupe Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour s’est à nouveau adjugé les services d’Abderrahmane Semmar, propriétaire du site « Algérie part », en lui versant 500 000 euros afin de le défendre par des écrits et des interventions filmées, principalement contre l’actuelle direction du premier groupe pétrolier d’Afrique. C’est ce qu’a appris ce lundi Le Jeune Indépendant de sources dignes de foi.

Résidant en France et consultant au Qatar depuis son limogeage de Sonatrach , Abdelmoumen Ould Kaddour, s’est transformé en bailleur de fonds du sinistre journaliste et de son média en ligne « Algérie Part », en finançant en grande partie sa Web TV. 
En échange, ce « journaliste » refugié en France et connu par ses pratiques anti-déontologiques et peu professionnelles est chargé de décrédibiliser l’actuelle direction de Sonatrach en faisant croire à une mauvaise gestion de l’entreprise par l’actuelle direction et le dédouaner de toute la responsabilité de l’acquisition de la raffinerie Augusta. 

« Ces attaques sont censées se faire sur Algérie part et sur MondAfrique où Semmar sévit sous le pseudo de Louise Demitrakis ainsi que sur sa WebTv. », selon la même source.
Ould Kaddour est poursuivi par la justice dans l’affaire baptisé « le scandale Augusta » qui a conduit à la mise en détention provisoire de l’ex-vice-président du Groupe Sonatrach Ahmed El-Hachemi Mazighi. 

Il est utile de rappeler que Ould Kaddour a été derrière l’acquisition de cette raffinerie qui a couté a Sonatrach plus de 725 millions de dollars selon la revue spécialisée Pétrostratégies, le montant a été versé au groupe américain ExxonMobil, ce dernier a rendu l’appareil à Ould Kaddour en le recrutant comme expert avec un contrat de deux ans pour service rendu, suite à son rôle dans l’acquisition de la raffinerie d’Augusta par Sonatrach.

Le contrat de travail, qui a pris effet à partir du 1 janvier 2020, avait été accordé par le président directeur général Darren Woods, sur intervention express de l’ex ministre de l’énergie Chakib Khalil auprès du lobby américain du pétrole et notamment de son ami, l’ex vice-président américain et ex président directeur général de Halliburton, Dick Cheney.

En outre, Semmar s’est affiché comme un ami proche de Nacim Ould Kaddour, fils de l’ex patron de Sonatrach.
Ould Kaddour a toujours cherché par le biais de son sbire à faire détourner l’attention des autorités publiques sur l’achat douteux de la raffinerie d’Augusta et de son utilité pour le secteur des hydrocarbures et l’économie nationale.

Ce « journaliste » a aussi servi à faire le marketing de toutes les projets et les activités de Ould Kaddour notamment le projet SH2030 un véritable gouffre financier qui n’a servi à rien.

Il y a une année, Ould Kaddour a été recruté en tant que conseiller du groupe pétrolier qatari “Qatar Petroleum”.   

Pour sa part, Semmar n’est pas à sa première mission de mercenaire de la plume, il a été aux services de plusieurs hommes d’affaires notamment Mahieddine Tahkout, avec lequel des enregistrements audio de leurs appels ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

Ces appels ont révélé les plans ourdis par Tahkout contre ses concurrents notamment lorsque le patron de Hyundai et Numédia TV, aujourd’hui en prison, proposait à Semmar de divulguer des dossiers et des informations montées de toutes pieces sur le patron d’Ival (Bairi) dans le but de salir son image, en échange d’importantes sommes d’argents en devises etrangères. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email