-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Niger, base arrière des infiltrations vers l’Algérie

Le Niger, base arrière des infiltrations vers l’Algérie

Deux terroristes ont été arrêtés et deux armes récupérées, avant-hier à Debdeb, dans la daïra d’In-Aménas, par un détachement des forces de l’Armée nationale populaire (ANP), a fait savoir le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

« Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre le crime organisé, deux (02) criminels ont été appréhendés et un (01) fusil automatique de type kalachnikov ainsi qu’un (01) fusil à pompe ont été récupérés suite à une patrouille de reconnaissance menée près de la zone de Debdeb par un détachement des forces de l’Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel d’In-Amenas/4e Région militaire », a indiqué le communiqué sans préciser l’identité des terroristes.

²La même source indique que 15 Maliens ont été arrêtés dans la matinée à bord d’un véhicule tout-terrain près de la zone de Tarat, secteur opérationnel d’Illizi. L’ANP multiplie les opérations contre la contre bande et l’immigration clandestine.

Les arrestations de terroristes s’accentuent depuis le début du mois d’octobre. 20 terroristes étrangers (12 Soudanais et 8 Tchadiens) ont été neutralisés le 6 octobre près de la frontière avec le Niger.

L’opération s’est déroulée suite à une embuscade tendue par les forces de l’ANP à un convoi de terroristes de plusieurs éléments qui tentaient une incursion dans le sud du pays, a indiqué le ministère de la Défense qui a précisé que l’opération était toujours en cours.

Le 2 octobre, trois Nigériens ont été arrêtés près d’In Guezzam.
L’armée a saisi des fusils automatiques de type kalachnikov, une quantité de munitions, un véhicule tout-terrain et cinq motos. Le même jour, cinq terroristes ont été abattus près de la frontière algéro-nigérienne tandis que quatre autres dont un de nationalité libyenne ont été blessés au cours de la même opération.

Sur la base des bilans des opérations menées par l’ANP, le Niger semble constituer une base arrière des tentatives d’infiltration des groupes terroristes vers l’Algérie. Cela d’autant que ce pays est un pourvoyeur d’immigrants clandestins sub-sahariens candidats au passage vers l’Europe. Depuis le début du mois, 70 immigrants ont été interpellés à la frontière avec le Niger dont 32 mercredi dernier près d’In Guezzam. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email