-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Le Net et les autruches

L’Algérie ne fait donc pas exception, la Toile attaque notre société par ses mille dangers. Des actes de violence sont commis contre des enfants algériens victimes d’internautes délinquants.

C’est ce qui ressort de cette rencontre à l’Ecole de police d’Alger où un séminaire a été organisé par la DGSN afin d’aborder le phénomène et les mesures préconisées pour combattre les fléaux d’Internet qui menacent nos populations juvéniles. Il fallait s’y attendre, nos concitoyens n’ont pas imaginé les utilisations néfastes que pouvait induire l’outil merveilleux, connecté au monde entier à partir de la dechra la plus enclavée.

Du coup, point de précaution et une enfance livrée à ses ordinateurs en s’exposant aux prédateurs du Net. Horreur de la pédophilie et autres formes de crimes qui portent atteinte à la pudeur. Des cas concrets ont été racontés, par-delà les tabous. Pour alerter les bonnes consciences qui n’ont pas su associer à la permissivité de leur relation au Web la vigilance nécessaire.

C’est bien et un peu tard, sommes-nous tentés de commenter. Parce que beaucoup de foyers ont été dramatiquement agressés par ce mal, virtuel au départ, mais qui finit par commettre des préjudices bien réels. Alors, pourquoi n’avons-nous pas pensé à prévenir ce type de criminalité dès que le raccordement à l’Internet a été généralisé ?

Pourquoi les médias lourds algériens n’ont pas osé désigner clairement les risques intrinsèques que les nouvelles technologies peuvent porter, en mettant en garde la société algérienne ? Il semblerait qu’un état d’esprit dominant chez les décideurs considère que nous sommes spéciaux, à part.

Une espèce de suffisance qui veut laisser croire que ce qui arrive aux autres ne peut pas concerner les Algériens en raison de spécificités culturelles ou d’une acception fantasmée de l’algérianité.

Cette politique de l’autruche nous a souvent fait perdre un temps précieux dans nombre de domaines sensibles. Notre société moderne n’est à l’abri d’aucune dérive quand elle refuse de se prémunir ou d’anticiper sur les menaces aux signes évidents.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email