-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le navire Saoura : Incompréhensible immobilisation

Le navire Saoura : Incompréhensible immobilisation

Le groupe CNAN a vu ses effectifs diminuer de 10 000 à un millier depuis la dissolution de la SNTM/CNAN en 2003 et son remplacement par CNAN Group et ses filiales ouvertes par la suite au partenariat.

Un partenariat qui n’a pas été payant, comme ce fut le cas de la joint-venture algéro-jordano-saoudienne IBC, au cœur d’un scandale. La compagnie maritime CNAN vient de se faire livrer, récemment, le premier bateau, le Saoura, d’une commande globale de sept navires. Sauf que ce dernier est à l’arrêt depuis 2 mois au port d’Alger.

Les raisons ? Les documents officiels du navire sont déclarés non conformes. La compagnie nationale a acheté au Danemark pour 16,5 millions de dollars le Clipper Gemini, construit en 2012. Rebaptisé Saoura1 sous pavillon algérien, ce navire de 120 mètres de long va être exploité sur la ligne Anvers-Algérie. La perte due à cette immobilisation se chiffre en dizaines de millions d’euros. Le même problème devrait se poser aux autres navires qui seront livrés au mois de décembre prochain par le même fournisseur.

Un bâteau saisi dans un port en Malaisie

Un autre bateau appartenant à la flotte CNAN a été saisi dans un port en Malaisie par les autorités locales de ce pays depuis plus de deux mois. Ce navire, atteint de vieillissement (il a dépassé 30 ans), coûte à la compagnie maritime la bagatelle de 20 000 euros par mois de frais de gardiennage. En plus, la CNAN doit payer les salaires des marins, souvent impayés depuis plusieurs mois, les taxes et les réparations du bateau. Si l’armateur CNAN Med mise sur la rénovation de sa flotte pour voir son trafic continuer à progresser dans les prochaines années, l’abandon de ce navire pour infraction à la législation des transports maritimes est des plus étonnants. A moins que la CNA N ait décidé de l’abandonner définitivement.

En effet, beaucoup d’armateurs choisissent de disparaître plutôt que de payer, quitte à racheter le bateau à bas prix sous un nom d’emprunt, plus tard. Après des années de stagnation, la CNAN veut acheter au total 27 navires d’ici 2020, 25 cargos et porte-conteneurs et deux ferries pour maîtriser 25 % de son commerce extérieur. Aujourd’hui, le pavillon algérien ne flotte que sur une douzaine de navires en propriété et ne couvre que 3% du marché de transport maritime qui représente pourtant près de 95% des échanges commerciaux de l’Algérie.

Pour l’instant, la CNAN a affrété l’Emona, un navire multipurpose d’un tonnage de port en lourd qui peut embarquer 415 conteneurs en pontée et 216 boîtes en cale et qui est équipé de 40 prises frigorifiques. Selon Jean-Luc Bajeux, directeur général de Navimed, l’agent en France de la filiale de Cnan Group, ce navire, qui bat pavillon maltais, a été affrété auprès de l’armateur bulgare Emona Ltd. Il est équipé de deux grues de bord de 40 tonnes et affiche un tirant d’eau de 8,29 mètres.

En attendant d’acquérir ses propres unités, souligne son agent en France, Cnan Med lance un appel d’offres international qui porte sur l’affrètement de quatre navires multipurposes Lo/Lo auprès des armateurs, des courtiers internationaux et des chantiers navals. En outre, la CNAN a passé un accord avec Ecotra à Lyon pour l’ouverture d’un parc dans la cité des Gaules et avec CFA à Marseille pour permettre à sa clientèle rhônalpine, d’une part, et celle des Bouches-du-Rhône, d’autre part, de consolider leurs lots destinés à l’Algérie.

L’armateur a également pour partenaire Naviland Cargo pour assurer la régularité des trajets entre Lyon et Marseille. « Nous allons ouvrir à la clientèle lyonnaise la possibilité d’embarquer leurs lots à destination de tous les ports algériens, en ship’s convenience, dans le cadre de nos rotations hebdomadaires, quelle que soit l’importance du lot », souligne Jean-Luc Bajeux. Le directeur général de Navimed confie que Lyon constitue une première étape. Viendra par la suite Paris, puis, probablement, l’est de la France.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email