Le NAPEC: Un carrefour des professionnels du secteur énergétique – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Le NAPEC: Un carrefour des professionnels du secteur énergétique

Le NAPEC: Un carrefour des professionnels du secteur énergétique

Les professionnels du secteur du pétrole et du gaz se sont réunis, encore une fois, dans le cadre de la plate-forme que leur offre le NAPEC (North Africa Petroleum Exhibition & Conference), qui prend fin jeudi . La mission principale de ce Salon, qui consiste principalement en l’échange d’expériences, la mise en relation des professionnels du secteur, la prospection des nouveaux marchés et la conquête de nouveaux clients, a été encore accomplie, selon le témoignage des participants qui ont mené, depuis l’ouverture des expositions lundi passé, au Centre des convention d’Oran Mohamed-Benamed, un travail sans relâche.

Les activités liées au secteur des hydrocarbures ont été présentes lors de cette 10e édition du NAPEC. Des échanges fructueux entre les participants ont eu lieu et des conférences traitant les questions de l’heure concernant le secteur énergétique ont été animées. Sociétés pétrolières, producteurs de matériaux et équipements et prestataires de services, jeunes professionnels…, tout le monde y a trouvé son compte. Outre la présence remarquée des sociétés algériennes activant dans le domaine énergétique, à l’instar de Sonatrach, Sonelgaz et leurs filiales, des sociétés étrangères ont également pris part à ce rendez-vous, et ce bien que leur présence n’ait pas été aussi forte que lors des précédentes éditions.

La crise sanitaire du coronavirus, avec les restrictions qu’elle impose, a empêché le déplacement de plusieurs firmes étrangères, pourtant habituées à participer à cette manifestation dédiée au secteur du pétrole et du gaz. Chose confirmée par les organisateurs de cet événement énergétique, par des experts mais aussi par les représentants des sociétés étrangères présents, lesquels ont affirmé que le déplacement a été pour eux un vrai parcours du combattant. C’est le cas du représentant de l’entreprise allemande Armaturen, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des vannes et accessoires, représentée en Algérie par Batifluide.

Le NAPEC 2021 constitue la première participation de l’entreprise. Elle constitue une opportunité d’échange mais surtout une occasion de trouver de nouveaux clients. Le représentant de l’entreprise allemande a affirmé que «durant ces premiers jours, plusieurs clients ont montré leur intérêt pour notre produit. On a eu des échanges et on espère conclure des contrats». Beaucoup d’entreprises en joint-venture ont également pris part à ce Salon.

Le NAPEC : une plate-forme d’échange

L’opportunité de mise en relation a été soulignée à l’unanimité. C’est le cas chez Technigaz, une société de production de l’oxygène industriel et médical. Amel Tadlaoui, commerciale de la société de la région Ouest, a affirmé que le «NAPEC est un rendez-vous incontournable pour l’entreprise, qui y participe pour la quatrième fois». «Il nous permet de rencontrer de nouveaux clients, d’échanger et de faire connaître notre entreprise», a-t-elle ajouté, signalant le fait que l’entreprise est le représentant exclusif de la société espagnole Gala Gar, spécialisée dans la fabrication des équipements de soudure et régulation à gaz. «On a réussi à conclure plusieurs marchés durant les éditions précédentes», a-t-elle tenu à indiquer.

MIE, filiale de Sonelgaz, société spécialisée dans la maintenance des équipements industriels, est également un habitué du North Africa Petroleum Exhibition & Conference. «C’est sacré pour nous. On y a toujours participé», a indiqué le chargé de communication de la société, Slimane-Kadi Mehdi, lequel a affirmé que «c’est une occasion pour promouvoir notre clientèle et la fidéliser».

Les jeunes talents au rendez-vous

Par ailleurs, le NAPEC est aussi une occasion pour les jeunes talents de mettre en évidence leur savoir-faire, et ce dans le cadre du programme «Young Professional» pour sa deuxième session. La SEG (Société d’exploration géophysique) de l’université de Boumerdès a été fortement représentée à ce rendez-vous. «Nous créons un point de contact entre les différentes compagnies pour qu’elles partagent leur expérience  avec les étudiants. Ces derniers peuvent connaître de près ce qui se passe dans le domaine pétrolier», nous a fait savoir Badreddine Berrahal, jeune diplômé en forage pétrolier de l’Institut pétrolier (ex-INH) qui a fait part de la présentation de deux projets. «Le premier est lié au forage pétrolier. C’est un outil basé sur l’intelligence artificielle afin de prédire l’état de l’outil en temps réel de forage.

Ça permet de régler beaucoup de problématiques pour les opérations. On a aussi développé une solution intelligente qui devrait résoudre beaucoup de problèmes liés au forage et à l’exploration pétrolière», a-t-il indiqué, affirmant que le NAPEC leur offre une grande opportunité. «Ça nous permet d’interagir avec les professionnels du secteur. Les compagnies découvrent aussi notre potentiel, lequel a été sollicité durant l’exposition, où un intérêt a été exprimé à l’égard de nos projets», a précisé ce jeune diplômé aux grandes perspectives.

Petroleum Club, qui est un club scientifique de la faculté des hydrocarbures à l’université de Boumerdès mais aussi initiateur de ce programme, a fait part de l’importance de cet événement, qui permet de connaître les besoins et les exigences du marché pour pouvoir répondre à la demande. Abdelkader Bakour, étudiant et membre de ce club, nous a fait savoir que ce dernier organise une compétition durant ce NAPEC. Il s’agit d’établir un plan de développement durable pour l’Algérie à l’horizon 2050.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email