-- -- -- / -- -- --
Sports

L’E.N : Slahdji, Mokrani, Zeguili et des vérités

L’E.N : Slahdji, Mokrani, Zeguili et des vérités

La lourde défaite concédée contre l’ennemi-intime égyptien a laissé des traces et n’en a pas fini apparemment avec ses répliques, le reste du parcours (semé de défaites et donc de déceptions, avec 5 défaites en 5 sorties et ça fait beaucoup, notamment par l’ampleur de certains scores) enfonçant le clou et démontrant que le sept national algérien n’était pas prêt pour le rendez-vous planétaire organisé par Doha, ni n’avait les moyens de relever le moindre défi. Pas même finalement de limiter la casse.

Première conséquence, le retrait surprise d’un des cadres de l’équipe, Slahdji qui tire ainsi sa révérence. A pris la décision inattendue mais « murement réfléchie », de « mettre un terme définitif et sans retour » à sa carrière internationale. Pourquoi et comment ? Les raisons, il en donne quelques unes sans trop s’étaler sur le sujet en attendant peut-être la fin du tournoi et le retour à la maison. Ou une fois les esprits apaisés, l’échec monumental digéré même s’il sera difficile d’oublier dans l’immédiat.

Ceux qui ont assisté à la conférence de presse d’après le match contre la Suède disent avoir senti chez le capitaine et un des artisans du triomphe d’Alger, en CAN 214, plus que de l’amertume. Excédé et extrêmement affecté par la tournure prise par les évènements qui l’ont obligé a tirer un trait sur la sélection et se consacrer désormais à son club, lui qui soulignera avoir pris le risque de jouer les 2 premiers matches blessé et (voir ses prestations médiocres) loin donc de son niveau habituel.

Reconnaissant qu’il n’était « pas prêt pour participer au Mondial-2015, pour des pépins de santé », il suggèrera, à demis mots, qu’il regrettait d’avoir fait le déplacement même s’il a du céder à l’appel des couleurs et qu’il « ne pouvait tourner le dos au pays (…) Je souffrais d’une blessure mais l’équipe avait besoin de moi et de mon expérience. Je ne pouvais pas tourner le dos à la sélection de mon pays. »

Des raisons à chercher dans la seule « pression qu’ont subi des joueurs qui sont la cible d’attaques de « certaines personnes » dans l’entourage de la famille de handball ? » Une pression allant crescendo dès lors que les joueurs ont été accusés de « chantage » pour avoir fait valoir leur « droit à la prime de la CAN 2014 ? » A bien analyser les productions des Verts, on ne peut que conclure à un malaise profond, la « débâcle » qatarie trouvant sûrement ses origines ailleurs que dans un bras de fer circonstanciel par ailleurs facilement gérable au double plan relationnel (à écouter le coach Zeguili, entre le technique et l’administratif, c’est la rupture depuis bien avant le départ pour le Mondial) et financier, l’argent ne manquant sûrement pas du côté de la fédération.

Dans la foulée, les prestations en demi-teinte d’un élément chevronné de la trempe de Mokrani, dont l’expérience et le talent ne font aucun doute, nous ont montré combien nos actuels champions d’Afrique, qui se disent lâchés, abandonnés à leur sort (le trio Zeguili- Slahdji- Mokrani, s’il ne se rétracte pas bien sûr et tient ses promesses de dire ses vérités le moment venu, en a donné un avant-goût, avec une possible remise de tablier du staff technique), sont l’expression du mal-être d’une équipe nationale qu’on n’a pas su, apparemment, protéger après son exploit continental.

A laquelle, peut-être, on n’a pas su donner les moyens de préserver la dynamique d’Alger. Les moyens d’honorer son statut de « leader » africain. Pendant que ses dauphines (Egypte et Tunisie, bien dans leur mission d’outsiders) ont fait bien plus que tirer les leçons de la CAN 2014 en prenant plusieurs longueurs d’avance sur le champion en titre. 

Le Mondial de Doha est là, malheureusement, pour nous rappeler cette vérité qui veut que celui qui « avance pas recule ». Fatalement. L’Algérie, dépassée par les évènements, est rarement parvenue à trouver son rythme ou à suivre le niveau imposé. Qu’aura à révéler Zeguili lorsque l’heure des bilans sonnera ? Attendre pour voir. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email