-- -- -- / -- -- --
Sports

Le Mouloudia version Charef avertit

Le Mouloudia version Charef avertit

D’aucuns ne donnent pas cher de la peau du MCA, avec un nouveau staff et un effectif considérablement remanié, dans le derby traditionnel qui l’avait opposé à l’USMA pour le compte de la Supercoupe tant les pronostics plaidaient en faveur des hommes de Velud.

Comme nous l’avions déjà souligné, le terrain pourrait déroger à cette règle de logique, puisque le Doyen des clubs algériens version Boualem Charef a montré un visage séduisant et réconfortant, avant le coup d’envoi de l’exercice 2014/15, face à un adversaire rôdé et aguerri, vu que les Usmistes ont connu une stabilité de leur effectif durant deux saisons.

Ce que l’on doit retenir est que l’ex-coach de l’USMH a réussi à métamorphoser le Mouloudia en l’espace de quelques semaines après avoir effectué une grande purge au sein de l’effectif en libérant plusieurs joueurs considérés comme cadres de l’équipe.

Connu pour ses compétences en matière de recrutement, l’entraîneur Charef a, dans sa short-liste, ciblé des éléments aux qualités intrinsèques, à l’image de Hendou, Karaoui, Azzi, Gourmi et autre Sylla ces derniers ont montré de très bonnes dispositions et ont vite fait d’oublier les libérés après leur rendement satisfaisant en finale de la Supercoupe.

Outre le potentiel sélectif et riche travaillant sous sa coupe, l’ancien coach des Banlieusards harrachis a réussi à faire retrouver au grand Mouloudia son jeu qui lui sied bien et que les supporters ont pu découvrir au cours de la confrontation de samedi face au rival usmiste, chose qui a poussé les Chnaoua à nourrir de grands espoirs de voir leurs favoris se présenter en sérieux prétendant pour le sacre au cours de l’exercice qui reprendra ses droits dans cinq jours.

Mieux encore, la victoire obtenue haut la main contre les gars de Soustara est venue à point nommé pour mettre fin à la suprématie de leur rival juré et du coup effacer l’humiliant revers de la saison écoulée sur le score de 3 à 0.

En plus de cette consécration, ce qu’il faut retenir est la prestation de l’équipe ainsi que le rendement des joueurs qui ont convaincu tous les supporters du Mouloudia qui se sont montrés optimistes car l’avenir du club est de bon augure.

Le mérite revient incontestablement au génie du néo coach qui a su apporter sa touche au point où l’on commence déjà à jubiler du côté des fans leur équipe retrouvera son lustre d’antan et renouera avec les titres.

Le moins que l’on puisse dire est que l’entraîneur Boualem Charef ayant carte blanche des dirigeants, a toutes les qualités requises pour mener le bateau mouloudéen à bon port, pourvu qu’on ne lui mette pas les bâtons dans les roues.

Il remporte son premier titre

Considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs nationaux, Boualem Charef n’a malheureusement pas eu la chance de gagner le moindre titre lors sa carrière, le hasard a voulu que sa venue à la barre technique du MCA durant l’intersaison, où il a bénéficié de tous les moyens et après seulement deux mois de travail, voilà qu’il remporte son premier sacre lors de l’ouverture de la nouvelle saison footballistique.

Pourtant ses passages à la tête de l’ASMO et l’USMH ont été fructueux sur le plan technique, puisque ces deux formations pratiquaient un football plaisant et séduisant sans moyens et avec des joueurs inconnus au bataillon. Mais le bon travail réalisé ne s’est pas matérialisé par des titres.

Or, il a dû attendre 2014 pour enfin goûter aux joies des sacres et ce en remportant la Supercoupe face à un adversaire qui n’est plus à présenter, en l’occurrence l’USMA lequel a tout simplement survolé le championnat dernier en dominant partenaire et adversaire. Il semblerait que l’entraîneur Charef vient de lancer un message fort aux formations de l’élite il faut désormais compter sur le Doyen et que la Supercoupe n’est que le début d’une nouvelle ère.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email