-- -- -- / -- -- --
Sports

Le monumental «oubli» de la CAF

Le monumental «oubli» de la CAF

Pas un seul nom à consonance algérienne. Exit Brahimi, Feghouli et Slimani que beaucoup en Algérie et même un peu partout dans le monde après leur brillante prestation au Brésil donnaient pour favoris à la course à la succession du brillantissime ivoirien, l’incontestable N°1 africain, Yaya Touré, qui plane depuis maintenant quatre longues années sur le continent. Aucun joueur algérien n’a donc été retenu à ces Glo-CAF awards 2014 où le public algérien espérait au moins une place dans la liste finale après que notre trio, au talent unanimement reconnu en Europe et qui font des merveilles dans leurs formations respectives de Porto (Portugal) avec qui Yacine il brille de mille feux et aiguise les convoitises des plus grands noms, Valence (Espagne) où Sofiane, devenu un pion incontournable dans l’échiquier, est estimé (par exemple, et face au grand Barça de Messi, samedi dernier, il a été élu, ce qui n’est pas rien en comptant les nombre impressionnant de super stars qui étaient ce soir là sur la pelouse du Mestalla) à sa juste valeur et pourrait atterrir (c’est son souhait) dans l’un des 8 meilleurs sigles de la planète, ou Islam, devenu le fer de lance du Sporting Portugal (il a marqué 2 buts lors de sa toute dernière apparition et marqué de nouveaux points, vu sa côté évoluer de nouveau à la hausse) et qu’il n’est pas impossible de voir changer bientôt d’air pour une autre destination à la mesure de son talent de chasseur de buts) eut été retenu au départ parmi les 10 nominés pour ce trophée tant convoité. Sur quels critères l’instance continentale s’est basée pour inclure les trois Algériens parmi les cinq malheureux recalés ?

Un verdict qui sonne comme un parti pris flagrant et une éviction assez peu compréhensible soulevant moult interrogations lorsqu’on remarquera, à part bien évidemment Yaya Touré, le super favori à sa propre succession et un record (un 4e sacre de suite) qui fera date, qu’un Aubameyang (le Gabonais d’un Dortmund plus qu’en difficulté en Bundesliga et dont la sélection n’était pas concernée par le dernier Mondial), un Asamoah Gyan (décevant lui et son Ghana au Brésil et qualifié à la CAN 2015 au forceps), un Ahmed Musa et son Nigeria, champion d’Afrique en titre en 2013 mais transparent au pays de Pelé et surtout décevant aux qualifications africaines avant d’être éliminé) y figurent en bonne place en compagnie de l’autre Nigerian, le brillant gardien Enyeama qui n’a pas montré de meilleures qualités que notre M’Bolhi national oublié curieusement alors que ses performances ont été saluées par tous les spécialistes. Cité même parmi les meilleurs « goal-keepers » de la planète. Mystère et boule de gomme.

Qu’en pense la FAF ? En attendant de mener très loin, lui, ses deux compères dont imagine un peu la grosse déception, ainsi que le reste de leurs camarades qui en veulent terriblement e travaillant pour s’emparer du trône, la sélection nationale en Guinée Equatoriale, et pas du tout déçu car sûrement convaincu qu’il méritait mieux, Yacine Brahimi, au top de sa forme et suivi de très près par les plus grands recruteurs (un PSG, par exemple, l’a inscrit dans ses futurs plans et en fait une priorité) peut apprécier, à sa juste mesure le prix (meilleur joueur africain de l’année 2014) que vient de lui décerner la prestigieuse chaîne de télévision britannique, la BBC qu’il dédie à l’Algérie qui lui a permis, à travers l’E.N, de s’illustrer et de se révéler au monde.

Petite consolation, pour la pépite de Porto et des Verts, la CAF, consciente de cet « oubli » (dans notre langue algérienne, on appelle cela de la Hogra, tout simplement) monumental a décidé de rectifier le tir en ajoutant son nom à la liste des révélations, meilleurs joueurs ou espoirs du football africain (on ne sait plus) mais ça ne veut plus rien dire dans son cas car le mal est fait. Assez d’ailleurs pour provoquer quelques réactions d’incompréhension, sinon plus, parmi les spécialistes en Europe.

A l’exemple des dirigeants de Valence qui s’étonnaient de voir leur star algérienne, Feghouli, ne pas trouver grâce aux yeux de leurs pairs africains de la CAF et le font savoir en lui témoignant tout leur soutien en reconnaissance de son talent et services rendus au club.

C’est aussi tout de « solidarité » avec leur joueur et meilleur joueur (Ballon d’Or) algérien la saison dernière, Slimani, que ses employeurs au Sporting Lisbonne (Portugal) ont réagit à ce qui s’apparente (au pays du moins) à un déni de justice de voir le trio algérien effacé des tablettes et laisser place à des joueurs certes pétris (comme tout joueur africain qui se respecte) de qualités mais n’ont pas, à la différence de l’incomparable Yaya Touré (triple détenteur en titre de la distinction sur les trois dernières éditions et super favori à une 4e bien partie pour ne pas lui échapper) qui s’impose en véritable monstre du côté de Manchester City où il est incontournable.

Pièces maîtresses dans l’échiquier de leurs coaches respectifs, Brahimi, comme Feghouli et Slimani, sont déjà passés à une autre étape depuis mercredi dernier et le tirage au sort qui les a mis dans le groupe de la « mort » en compagnie (rien moins)du Ghana, de l’Afrique du Sud et du Sénégal dans une CAN 2015 qui reste une importante échéance pour eux.

En l’évoquant, Brahimi, la distinction de la BBC, aura ces mots qui résument à eux seuls l’état d’esprit du groupe avant le rendez-vous de Guinée Equatoriale : « Ce trophée va me donner encore plus de forces, encore de plus de détermination pour travailler, pour continuer à progresser, à apprendre pour continuer à réaliser de très bonnes performances. Bien sûr, nous avons la CAN 2015, qui reste une échéance importante pour moi. »

Une page se tourne, une autre qui s’ouvre pour eux le 19 janvier prochain avec le match contre l’Afrique du Sud devant les mettre sur orbite du titre suprême. Le meilleur de tous. Qu’ils aimeraient, disent-ils, offrir à leur pays qui leur « a permis de pouvoir s’exprimer, de pouvoir réaliser de bonnes performances. » Que demande le peuple ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email