-- -- -- / -- -- --
Sports

Le miracle n’a pas eu lieu

Le miracle n’a pas eu lieu

Les Usmistes n’ont pas créé l’exploit pour remporter la Ligue des champions africains 2015, se faisant battre hier à Lumumbashi par la plus petite des marges par le TP Mazembe pour le compte de la finale retour. 

Tout compte fait, l’USMA doit amèrement regretter de ne pas avoir joué la manche aller au stade du 5 Juillet. Hier, elle a laissé une bonne impression sur le gazon du stade du TP Mazembe mais il ne lui manquait que des buts.

Les Usmistes ont fait jeu égal durant toute la première mi-temps face à une formation congolaise beaucoup plus physique que technique. Cependant, en attaque, les Algériens manquaient de perspicacité et le duo Aoudia- Andria était trop esseulé.

Donc, ce sont les couloirs qui ont été utilisés excellemment par Benayada, qui a délivré deux centres précis mais qui n’ont pas trouvé un attaquant pour terminer avec brio l’action. En face, les quelques tentatives du TP Mazembe n’ont guère inquiété l’arrière-garde usmiste, bien montée par le portier Mansouri qui a remplacé Zemmamouche blessé.

Il faut dire que l’on a senti quelque peu cette abnégation des protégés de Hamdi pour inscrire ce premier but qui mettrait en doute les Congolais mais, face à une telle situation, le coach usmiste doit trouver une solution pour « quantifier » son attaque avec l’incorporation de deux autres attaquants pour trouver la faille au sein de la défense du TP Mazembe.

Le représentant du Congo, en alignant pratiquement le même effectif que lors du match aller avec les Traoré, Asante, Samatta, Boateng et Sinkala pour ne citer que ceux-là, n’était pas encore rentré dans le match du fait que les Usmistes avaient bien géré l’entre-jeu. 

De retour des vestiaires, le coach usmiste incorpore Kaddour Beldjillali à la place d’Aoudia qui n’était que l’ombre de lui-même durant les 45 premières minutes. IL fallait donner un second souffle à l’offensive usmiste, mais l’USMA, durant le premier quart d’heure de la deuxième mi-temps, joue comme en première mi-temps sans tenter le tout pour le tout. Il est vrai que l’USMA domine mais ne trouve pas le chemin des filets.

Une domination clairvoyante car la première occasion des Congolais en seconde mi-temps s’est dessinée à la 60eminute de jeu.
Il a fallu attendre la 74e minute pour que l’arbitre gambien siffle un penalty quelque peu douteux pour les Congolais. Un penalty transformé par Samatta qui ouvre le score pour son équipe. Les Usmistes ont tout tenté pour revenir au score, comme cette action de Nadji à la 84e minute de jeu qui, servi magistralement par Beldjillali, n’a pas pu tromper le portier Kidiaba.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’USMA, qui poussait à fond dans le camp adverse, se fait surprendre sur contre-attaque par un second but durant le temps additionnel

L’USMA s’est présentée avec la composition suivante : Mansouri, Abdellaoui, Bedbouda, Benayada, Chafai, Kouidri (cap), Benmoussa (Nadji 67’), Ferhat, Andria, Benkemmassa, Aoudia (Beldjillali 46’) (Entraîneur : Hamdi).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email