-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministre des Travaux publics victime de vol

Le ministre des Travaux publics victime de vol

Le tribunal criminel de Tipasa a condamné, S. Miyada , la trentaine dépassée, femme de ménage, à trois ans de prison ferme. La mise en cause a été reconnue, mercredi dernier, coupable de vol perpétré dans la résidence de l’actuel ministre des Travaux Publics, Ouali Abdelkader.

L’inculpée, qui est incarcérée dans l’établissement pénitentiaire de Koléa, a été représentée par Me Djebaili Lamia. Elle a avoué au cours de son passage à la barre tous les faits qui lui ont été reprochés, notamment au niveau de l’instruction judiciaire : avoir commis un vol dans la villa appartenant au premier responsable du secteur des Travaux publics, sise en plein cœur de Staoueli.

Elle a affirmé au juge en charge du dossier que profitant de l’absence au cours du mois sacré de l’année écoulée des propriétaires de la villa, elle s’est infiltrée dans la chambre à coucher et a accaparé d’une quantité de bijoux, dont des bagues en diamant et une ceinture en or, avec la complicité de sa sœur cette dernière a écopé quant à elle de six mois de prison avec sursis.

L’avocat de la partie civile a émis le vœu que la mise en cause ne refasse plus jamais çà et n’a pas demandé des dommages et intérêts. Le procureur général a requis vingt ans de réclusion criminelle estimant que toutes les preuves légales et matérielles relatives à l’accusation sont formelles notamment l’aveu de l’inculpée.

Son avocate a sollicité l’application des articles ayant trait aux circonstances atténuantes conformément à l’article 53 du code pénal et 592 du code de procédures pénales. Il convient de signaler que la plainte a été déposée par la fille du ministre, O.F. laquelle n’a pas assistée à l’audience criminelle qui a duré une heure et demie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email