-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministre de l’intérieur satisfait les revendications des gardes communaux

Le ministre de l’intérieur satisfait les revendications des gardes communaux

Le bras de fer qui oppose depuis des années les gardes communaux au ministère de l’Intérieur est en voie de connaître son épilogue. Des années de lutte pour recouvrir leur dignité ont permis à cette coordination nationale qui a pris les armes pour combattre le terrorisme d’entrevoir l’avenir en rose.

En effet, une source nous apprend que le le ministère de l’Intérieur œuvre à la mise en place des procédures permettant de répondre aux douze (12) préoccupations exprimées dans le cadre de la plateforme du 13 avril 2014.

Il a été décidé le redéploiement des agents de la garde communale à travers la promulgation prochaine d’un décret exécutif leur garantissant à redéployer vers de nouveaux emplois, le même niveau de rémunération ainsi que la stabilité de l’emploi.

De même qu’il a été convenu de l’élargissement de la retraite proportionnelle exceptionnelle au profit des agents de la garde communale redéployés au ministère de la Défense nationale.

Il a été procédé à l’introduction des modifications nécessaires au dispositif réglementaire régissant la retraite proportionnelle exceptionnelle pour leur prise en charge. En outre, les agents de la garde communale ayant bénéficié de décisions de justice de réintégration seront réhabilités et réintégrés dans leur fonction ancienne.

Le ministère de l’Intérieur a aussi convenu de prendre en charge les agents radiés. A cet effet, une commission chargée d’examiner leurs requêtes regroupant des membres de l’administration et des représentants de la garde communale a été installée.

Parallèlement un dispositif dérogatoire a été mis en place au profit des agents de la garde communale leurs permettant de bénéficier d’une pension spécifique d’invalidité. En outre, une autre commission a été installée pour examiner les cas de refus de pension d’invalidité, associant des représentants des agents de la garde communale.

Une autre revendication satisfaite. Il s’agit d’une indemnité qui a été instituée au profit de l’ensemble des agents de la garde communale depuis la création du corps, dont le montant correspondant à un mois de rémunération pour chaque année de service accompli dans le corps de la garde communale et la revalorisation de l’indemnité de risque et d’astreinte.

Le taux de cette indemnité a été relevé à 90% du traitement pour l’ensemble des grades avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2012 et enfin d’une carte Chiffa à 100%.

S’agissant de la couverture sociale à 100%, qui concerne actuellement et uniquement les malades chroniques, le ministère œuvre avec les instances concernées à trouver les mesures adéquates à mettre en place. Une instruction a été adressée aux walis et aux chefs de daïras afin d’assister les gardes communaux ou leur ayant droit pour la formalisation de leurs dossiers de demande de logement. Plus de 9500 agents et ayant droit ont bénéficié de logements dans ses différentes formules.

Ils bénéficieront également du micro-crédit. Étant une revendication qui relève des prérogatives des autres ministères à savoir le ministère des Finances et celui de l’Emploi, une concertation a été lancée en vue d’élargir le dispositif du micro-crédit au profit des agents de la garde communale.

Une instruction a été adressée aux walis afin d’assurer un meilleur accueil et davantage de considération aux agents de la garde communale et leur ayant droit. Enfin, le ministère de l’Intérieur s’est engagé à un débat avec les différents intervenants afin de trouver les moyens idoines permettant la revalorisation de la retraite des agents de la garde communale.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email