Algérie-Qatar: l'énergie en pole position – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Algérie-Qatar: l’énergie en pole position

Algérie-Qatar: l’énergie en pole position

L’Algérie et le Qatar prévoient de renforcer leur coopération. C’est dans l’industrie pétrochimique et l’industrie manufacturière que les deux parties souhaitent davantage coopérer, avec la construction annoncée d’un complexe chimique destiné à la production de matières premières essentielles telles que le butène et le polybutène, qui devrait être réalisée par la Sonatrach, en partenariat avec la société qatarie Power International Holding.

La disponibilité de coopérer entre les deux parties a été soulignée par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et de l’ambassadeur du Qatar, Abdulaziz Ali Al-Naama, reçu en audience ce jeudi au siège du ministère de l’Energie.  « Les deux parties ont passé en revue les moyens de développer la coopération bilatérale dans le secteur énergétique entre l’Algérie et le Qatar ». C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Energie, affirmant que les deux parties ont « exploré les opportunités et perspectives futures d’investissement dans des projets structurels en Algérie, notamment dans le domaine des industries manufacturières et de l’industrie pétrochimique ».

Les deux parties ont ainsi évoqué le projet de création, en Algérie, d’un complexe chimique de production de butène et de polybutène que la société qatarie Power International Holding souhaite réaliser en partenariat avec le Groupe Sonatrach. Le ministre de l’Energie, qui a signalé les bonnes relations de coopération et de partenariat entre l’Algérie et le Qatar, a souligné que la Sonatrach était disposée à travailler avec cette entreprise qatarie pour la réalisation d’un complexe de production de butène et de polybutène.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de « la stratégie nationale de développement des industries manufacturières et de valorisation des ressources de l’Algérie en hydrocarbures », l’objectif étant de permettre au secteur de contribuer efficacement à la diversification de l’économie nationale et à la création d’une valeur ajoutée et d’emplois, a expliqué le ministre.

Selon lui, ce projet « peut se concevoir dans un cadre intégré comprenant également l’investissement dans la recherche et l’exploitation de nouvelles réserves à même de contribuer à l’approvisionnement de ce projet en gaz ».

A cet égard, le ministre a rappelé les avantages qu’offre la nouvelle loi sur les hydrocarbures pour attirer les investisseurs, intensifier l’activité de recherche, d’exploration et de production d’hydrocarbures et développer les industries manufacturières.

Ainsi, dans le but d’approfondir les discussions avec la Sonatrach, il a été convenu d’organiser une visite en Algérie, au cours de la première semaine de septembre 2023, au profit d’une délégation de l’entreprise qatarie, et ce en vue d’approfondir les discussions avec la Sonatrach à ce propos.

De son côté, l’ambassadeur qatari s’est félicité des relations de coopération entre les deux pays, soulignant l’intérêt des compagnies qataries pour l’investissement en Algérie dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures et la réalisation de grands projets en matière de recherche, d’exploration, d’industries manufacturières et de pétrochimie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email