-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministre de la Santé : « Nous nous préparons à toute situation »

Le ministre de la Santé :  « Nous nous préparons à toute situation »

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a indiqué ce lundi que “toutes les possibilités de riposte” contre le coronavirus peuvent être envisagées, soulignant que des mesures ont été prises et d’autres le seront “au fur et à mesure de l’évolution de la situation”.

“Nous avons toutes les possibilités de riposte. Nous avons pris des mesures et d’autres seront prises au fur et à mesure de l’évolution de la situation”, a assuré le ministre de la Santé sur les ondes de la chaine 3 de la Radio algérienne.

“Nous avons des plans à tous les niveaux et nous nous préparons à toute situation. Il n’y a pas de mesures immédiates. Nous avons des mesures qui font face à toute évolution de la situation”, a-t-il ajouté.

Au sujet d’un éventuel confinement de certaines zones comme Blida et Boufarik où les premiers cas de coronavirus sont apparus, M. Benbouzid a indiqué que cette mesure était “envisageable”, précisant que “c’est une mesure que nous gardons, mais que nous ne souhaitons pas exécuter, car nous avons l’espoir que la situation ne s’aggrave pas”.

Il a rappelé, en outre, que “plus de 400 lits de réanimation sont disponibles” et que les espaces à mettre immédiatement en exercice avec des respirateurs étaient “en cours d’identification”.

Le ministre a fait savoir également que les établissements de santé relevant des secteurs public et privé étaient “tous interpellés” pour faire face à la maladie et réduire le risque de sa propagation.

D’autre part, M. Benbouzid a relevé qu’il était “très dangereux scientifiquement” de poursuivre le mouvement populaire (Hirak), car il s’agit d’un regroupement favorable à la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

“Au-delà des revendications populaires que je respecte, le Hirak est avant tout un regroupement de personnes parmi lesquelles il pourrait y avoir des porteurs du coronavirus qui risquent de contaminer d’autres. Donc, scientifiquement, il est très dangereux de poursuivre le Hirak”, a-t-il soutenu.

Il a ajouté que la suspension des marches et les mobilisations

populaires relève du “bon sens patriotique” des citoyens, rappelant que l’interdiction de tout regroupement faisait partie des mesures préventives prises contre la propagation de Covid-19, qui a déjà fait quatre morts et contaminé 54 personnes à travers huit wilayas. “Un nombre réduit mais demeure inquiétant”, a-t-il commenté.

M.Benbouzid a salué les personnes qui agissent dans ce sens et invitent les manifestants à éviter d’investir la rue “provisoirement, le temps de se débarrasser de ce fléau qui est un réel danger”, a-t-il souligné.

Par ailleurs, et dans le sillage des mesures préventives, le Premier ministre, M.Abdelaziz Djerad, a instruit le ministre des Travaux publics et des transports de suspendre temporairement les dessertes de voyageurs aériennes et maritimes à destination ou en provenance de l’Europe à compter de jeudi 19 mars.

“Cette suspension exceptionnelle, recommandée par les autorités sanitaires nationales, sera accompagnée par un dispositif de rapatriement de nos citoyens voyageant actuellement dans les pays concernés selon les conditions et modalités qui seront fixées par les compagnies de transport aériennes et maritimes”, poursuit un communiqué du gouvernement.

D’un autre côté, l’Algérie a suspendu hier ses liaisons aériennes avec six capitales africaines. Il s’agit de Dakar, Nouakchott, Bamako, Ouagadougou, Niamey et Abidjan. La mesure entre en vigueur le 19 mars.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email