-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministre de la Culture donne le coup d’envoi de la 6e édition du Festival du tapis

Le ministre de la Culture donne le coup d’envoi de la 6e édition du Festival du tapis

Le coup d’envoi de la sixième édition du Festival local du tapis d’Aït Hichem a été donné dans l’après-midi d’hier par le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi et la ministre déléguée auprès du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, chargée de l’Artisanat Madame Aïcha Tagabou au niveau de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou.

Après une visite des stands d’exposition et des explications fournies par les artisans sur cette activité et les techniques de fabrication, le ministre a manifesté sa joie d’être parmi les invités de ce festival et rappelé le rôle de l’artisanat dans la préservation de nos traditions et l’héritage de nos ancêtres. Pour le ministre de la Culture Azeddine Mihoub « Le tapis comme d’autres filières de l’artisanat traditionnel rappelle, l’histoire millénaire de notre pays et témoigne de la richesse culturelle qui fait la fierté de ce peuple ».

Les deux commis de l’Etat se sont également engagés à porter aide aux artisans tisseurs et tisseuses qui ont posé plusieurs problèmes liés, notamment, à l’écoulement de leurs marchandises.

La manifestation placée sous le haut patronage du ministre de la Culture et sous l’égide du wali de Tizi Ouzou, est organisée en collaboration avec les Directions de la culture, de tourisme et de la formation professionnelle.

En plus des artisans locaux issus des différentes localités de la wilaya, l’édition de cette année connaîtra la participation de 15 wilayas, dont trois invités d’honneur, à savoir Ghardaïa, Tiaret et Touggourt. Selon le commissaire du Festival, Mokrane Ould Belaïd, 35 artisans du tapis sont issus principalement d’Ath Hichem, le village initiateur du festival,

Beni Zmenzer et Bouzeguène ainsi que d’autres wilayas.
Ce rendez-vous qui sort désormais de son caractère local pour prendre une dimension nationale sera enrichi par d’autres spécialités artisanales comme le bijou, la robe kabyle, la sculpture et la poterie qui seront représentées par douze artisans.

Outre les stands d’exposition et les différents produits de l’artisanat proposés au public, les organisateurs ont prévu une séance d’estampillage des tapis où sera vérifiée la qualité de la laine et les normes de tissage et donc les possibilités d’exportation du produit. Une rencontre des artisans et des tisseuses avec les responsables des directions compétentes aura également lieu à l’occasion de ce festival qui se poursuivra jusqu’au 26 du mois en cours.

Une occasion pour poser les problèmes et les contraintes auxquelles ils font face et sortir avec des recommandations qui permettront de développer cette filière, protéger et transmettre ce patrimoine culturel.
Des démonstrations sur le montage du tapis sont également au menu de la fête, ainsi qu’un concours du meilleur tapis, dont les résultats seront divulgués au dernier jour de cette 6e édition. Des prix seront remis aux lauréats lors de la cérémonie de clôture.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email