-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministère de l’Intérieur lance un questionnaire d’évaluation

Le ministère de l’Intérieur lance un questionnaire d’évaluation

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Saleheddine Dahmoune, a annoncé ce samedi, depuis la wilaya de Ghardaïa, l’adoption d’une nouvelle approche dans la gestion des services publics. Une démarche qui vise à faire participer le citoyen à l’évaluation de la qualité du service proposé, consacrant ainsi la démocratie participative.

C’est via un questionnaire électronique que les avis des citoyens seront recueillis. Comme première étape, il a été procédé au lancement d’un questionnaire relatif à l’évaluation de la saison estivale ainsi qu’au déroulement du Hadj 2019. Le ministre a affirmé que son département veillera ainsi à l’amélioration permanente de la qualité du service public à partir des résultats obtenus. C’est donc dans le souci de garantir la proximité de l’administration du citoyen en étant attentif à ses préoccupations que le ministère de l’Intérieur a adopté cette démarche, car souvent un fossé sépare l’administration des citoyens. Le recours à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication s’inscrit en outre dans le processus de la modernisation de l’administration, dans le but d’améliorer la qualité du service public, un autre indice de bonne gouvernance et de transparence. Un chantier qu’avait lancé le ministère de l’Intérieur il y a plusieurs années mais qui n’a pas encore atteint tous ses objectifs, quoique des avancés ont été enregistrées.

Lors de sa visite de travail, M. Dahmoune, accompagné du directeur général de la Sûreté nationale, Abdelkader Kara Bouhadba, a par ailleurs inauguré le siège de Sûreté de daïra dans les communes de Mansoura et de Zelfana, où il s’est enquis des conditions d’accueil des personnes placées en garde à vue. Il a ainsi mis l’accent sur la nécessité de se conformer à la loi selon le principe de présomption d’innocence, affirmant l’importance du respect des droits de l’homme et de la dignité des citoyens. C’est dans cette optique qu’il a donné des instructions concernant le traitement de ces personnes jusqu’à ce que la justice tranche dans leur affaire, rappelant les visites inopinées du procureur de la République dans ces centres.

Sur un autre volet, M. Dahmoune a plaidé pour l’alimentation des nouvelles infrastructures publiques par les énergies renouvelables, outre les écoles primaires, les mosquées et les administrations publiques. Notons que 80% de l’énergie produite dans le pays est consommée par les collectivités locales, d’où la nécessité de revoir le modèle de consommation.

D’autres projets ont été également visités par le ministre à l’instar de l’hôpital psychiatrique à Bounoura et du projet de réalisation d’un hôpital de 240 lits, outre le nouveau pôle universitaire (200 places pédagogiques) et l’Unité de recherches appliquées en énergies renouvelables (URAER)

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email