-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministère de l’intérieur démenti fermement sur la délivrance d’une Attestation de pauvreté

Le ministère de l’intérieur démenti fermement sur la délivrance d’une Attestation de pauvreté

Le ministère de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement territoire a démenti fermement l’information portant sur la délivrance de la commune de Béjaïa d’un document portant le nom d’« Attestation de pauvreté » aux citoyens démunis.

Ce document, qui a été soi-disant établi pour « servir et valoir ce que de droit » à l’aide sociale du ramadhan, a provoqué une vive polémique et a suscité l’indignation des internautes algériens. Relayée largement sur les réseaux sociaux, cette information a fait réagir le ministère de l’Intérieur qui, dans un communiqué rendu public, a apporté un démenti d’une manière ferme, soulignant qu’aucune commune à travers le pays ne dispose ne délivre un tel document.

« Suite à la diffusion d’une information non fondée sur les réseaux sociaux faisant état de la délivrance par la commune de Béjaïa d’un document portant le nom d’attestation de pauvreté » aux bénéficiaires des allocations financières octroyées dans le cadre de l’opération de solidarité, à l’occasion du mois de ramadhan, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire dément formellement cette information diffusée sur les réseaux sociaux, qui demeure largement erronée, soulignant que les services d’état civil dans toutes les communes du pays ne disposent et ne délivrent aucunement un tel document », lit-on dans le document du département de l’intérieur. L’adjoint au P/APC de la commune de Béjaïa, Youcef Kadri, a expliqué, pour sa part, à la chaîne de télévision privée Dzaïr News que l’APC a délivré ce document, mais pas dans le cadre des dossiers de logement, du couffin de ramadhan ou encore des aides financières.

Il a précisé qu’il s’agit d’un certificat d’indigence délivré à la demande de la personne concernée pour constituer le dossier afin de bénéficier de l’aide juridictionnelle qui permet à un citoyen sans ressources de constituer un avocat. Sur ledit document ayant suscité une grande polémique, il est clairement écrit : « Le président de l’Assemblée populaire communale de Béjaïa atteste que : Sur la demande de Monsieur…résident à Béjaïa…. Dans le but d’avoir….Après enquête sur la situation du concerné, qu’il est dans le besoin. L’Attestation est délivrée pour servir et valoir ce que de droit ». Il faut rappeler qu’à l’instar de la wilaya de Béjaïa, d’autres également ont exigé la présence d’une attestation de pauvreté afin de bénéficier d’une allocation de 6 000 DA à l’occasion du mois sacré. Cette allocation remplace le couffin du ramadhan que distribuait l’Etat à certains démunis, mais suite président sur instruction de l’Abdelaziz Bouteflika en mai 2018.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email