-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le mercure au plus bas dans 19 wilayas

Le mercure au plus  bas dans 19 wilayas

Médéa : La circulation ralentie par la neige

L’accumulation des quantités de neige enregistrées depuis le début de l’après-midi d’hier ont rendu la circulation difficile sur de nombreux axes du réseau routier de la wilaya de Médéa, notamment le long de la RN 1 entre Chiffa et Berrouaghia, selon un communiqué émis hier vers 16 h par la Protection civile.

L’épaisseur de la neige ayant atteint plusieurs cm, a ralenti grandement la circulation urbaine au niveau du chef-lieu de wilaya où les véhicules non munis d’équipement anti-neige et anti-verglas n’arrivent pas à rouler. Circulation rétablie mais encore difficile sur certains axes.

Pourtant, durant la matinée, l’ensemble du réseau routier de la wilaya était hier ouvert à la circulation même s’il est resté difficile en certains endroits de la daïra d’El-Omaria, 45 km à l’est du chef-lieu, sur les tronçons reliant El-Omaria à Ouzera par Madala, et Ouled Brahim à Guefaifia.

C’est aussi le cas des axes secondaires de la daïra de Tablat où les la circulation était toujours difficile en direction des communes D’El-Aïssaouia et Deux-Bassins, où les équipes de déneigement des travaux publics étaient à pied d’œuvre.

La baisse de la température, hier en début d’après-midi, s’est accompagnée de chutes de neige de plus en plus abondantes sur les hauteurs et les reliefs de plus de 600 m, couverts d’un manteau blanc depuis le début de la semaine.

Par ailleurs, les mauvaises conditions atmosphériques qui affectent le nord de la région n’ont pas causé de problèmes d’alimentation en énergie électrique aux foyers, puisque aucune coupure n’a été enregistrée durant la perturbation. En effet, la vague de froid qui sévit depuis le début de la semaine a entraîné une hausse de la consommation d’énergie électrique, même si certains citoyens attendent le raccordement de leurs logements.

Transies de froid, les familles bénéficiaires des 50 logements à Draa Smar à 5 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, souffrent de maladies respiratoires faute de gaz de chauffage.La disponibilité de la bonbonne de gaz est toujours problématique à Tablat où de longues files d’attente se forment chaque jour devant le centre de distribution de Naftal, qui reçoit quotidiennement jusqu’à 5 800 bouteilles de gaz.

Le même problème est observé dans la localité de Sidi Ziane, même si l’on impute le manque de gaz butane au stockage du produit par les ménages, qui craignent la réédition du scénario vécu en 2012. Pour désengorger le centre et ravitailler les communes rurales limitrophes, il est demandé le concours des APC pour leurs véhicules et transporter les quantités nécessaires. 

Intempéries à Béjaïa : La situation semble maîtrisée…

Les autorités ont été prévoyantes cette fois-ci en ce qui concerne le mauvais temps, et dame nature n’a pas manqué de nous gâter, grâce à Dieu, après plusieurs mois de sécheresse. Mais les averses et les chutes de neige qui ont affecté la wilaya de Béjaïa ces derniers jours ont provoqué des coupures de routes et l’isolement de plusieurs villages, et des éboulements sur des axes routiers un peu partout.

Les plus importants ont été enregistrés à Souk El-Tennine sur la RN 9 et le CW 15 à Ihbachen, près des municipalités de Kendira et de Tizi N’berber. Ainsi, avant-hier en fin de journée, un important éboulement s’est produit sur la RN9 au lieu-dit Boulejbas, dans la commune de Souk El-Tennine.

D’énormes roches et des masses de terre ont dévalé du haut d’une montagne et envahi la voie. L’éboulement a endommagé une partie d’un mur d’un complexe touristique sans heureusement faire de dommages ni de victimes.

Un autre éboulement s’est produit hier sur le CW 15 reliant le village Ihbachen aux communes de Kendira et Tizi-N’berber. Il a obstrué la voie et paralysé le trafic routier. Des opérations de déblayage des voies bloquées par les éboulements et la neige sont toujours en cours.

Mardi, il ne restait que les RN 106 et 26 A bloquées alors que les engins de la DTP et des APC, avec l’aide des ceux de plusieurs entreprises privées étaient à l’œuvre toute la journée pour les déneiger.

Toutefois, la vigilance est toujours de mise puisque des chutes de neige ont été annoncées sur les hauteurs de plus de 600 mètres ce qui, sans doute, embarrasse les équipes de déneigement qui doivent de nouveau dégager la neige.

Le manque de gaz butane a été enregistré aussi dans certaines localités comme Kendira, Aït Smaïl, Taourirt-Ighil et d’autres. Il n’a pas été livré à cause des coupures de routes du fait de la neige et du mauvais temps, mais Naftal a mis en œuvre un plan pour approvisionner toutes les régions enclavées. Ces dernières sont prioritaires au niveau des centres d’enfûtage. 

A Akfadou, l’APC a mobilisé ses camions pour approvisionner les habitants en bonbonnes de gaz butane depuis les centres de Naftal.
Des écoliers de plusieurs villages et communes enclavés, comme Taourirt-Ighil, n’ont pas rejoint l’école faute de chauffage. Enfin, la situation semble maîtrisée, en attendant la nouvelle vague de froid qui arrive .

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email