-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le MDN dénonce le paiement de rançon au Mali

Le MDN dénonce le paiement de rançon au Mali
Libéré du Mali grace au rançon de la France

Un terroriste dénommé Mustapha Derrar, libéré récemment sous rançons au Mali a été arrêté, mardi, à Tlemcen par les services de sécurité relevant de ANP. C’est ce qu’a annoncé mercredi  le MDN qui a dénoncé à l’occasion le paiement des rançons pour la récente libération des otages au Mali.

« Cette opération a été menée suite à une surveillance permanente dudit criminel depuis son entrée via les frontières nationales jusqu’à la collecte des renseignements relatifs à ses mouvements suspects », précise la même source.

Le terroriste en question « avait rallié les groupes terroristes en 2012 » et « a été libéré au début de ce mois d’octobre au Mali, suite aux négociations menées par des parties étrangères ayant abouti à conclure un accord, via lequel plus de (200) terroristes ont été libérés et une rançon conséquente a été versée aux groupes terroristes contre la libération de trois otages européens ».

Le MDN fait référence au paiement par la France d’une rançon pour la libération le 9 octobre de l’otage française Sophie Pétronin, enlevée il y a quatre ans par les terroristes du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), une alliance de groupes armés affiliée à Al-Qaida. En plus de la rançon, le GSIM a exigé aussi la libération de plusieurs terroristes emprisonnés au Mali dont Mustapha Derrar.

« Ces pratiques inadmissibles et contraires aux résolutions de l’Organisation des Nations Unies incriminant le versement de rançons aux groupes terroristes, entravent les efforts de lutte contre le terrorisme et de tarissement de ses sources de financement », estime le ministère de la Défense nationale.

« Cette opération de qualité réitère l’efficacité de l’approche adoptée par l’Armée Nationale Populaire pour asseoir la sécurité et la quiétude à travers tout le territoire national et venir à bout du fléau du terrorisme dans la région », conclut la même source.

L’ancienne ambassadrice américaine Vicki J, Huddelston avait affirmé en février 2013 à la presse que la France a payé 17 millions de dollars pour les groupes terroristes en contrepartie de la libération des otages, faisant de la France le plus important financier des organisations terroristes sévissant dans la région du Sahel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email