-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Le Maroc lance des drones israéliens contre les positions sahraouies

Le Maroc lance des drones israéliens contre les positions sahraouies

L’armée marocaine d’occupation a bombardé au moyen de drones israéliens, ce mercredi, des unités de l’armée de libération sahraouie, qui venaient d’achever une opération militaire dans une région du Sud marocain,

Ce bombardement aérien serait une première depuis la fin du cessez le feu en novembre 2020 et le début de la seconde guerre de libération au Sahara occidental. L’attaque aurait fait un mort et un blessé dans les rangs sahraouis selon des sources médiatiques mais ce bilan n’a pu être confirmé de sources sahraouies officielles.

Il faut rappeler que Rabat a acquis des drones de renseignements israéliens utilisés principalement pour la surveillance et l’écoute des pays du voisinage, notamment l’Algérie. Ces acquisitions ont été obtenues bien avant l’annonce officielle de la normalisation des relations entre le makhzen et Tel Aviv. Selon un rapport du site espagnol spécialisé “Defensa”.

“L’armée marocaine dispose de drones de combat et de renseignement sans pilote, dont le Hermes 900 du constructeur aéronautique israélien Elbit System utilisé par l’aviation israélienne et mis en service depuis 2012”. Les missions de ces drones sont la surveillance, l’écoute et le relais des communications. L’armée israélienne les a introduits pour la première fois en novembre 2015 dans ses opérations des forces aériennes.

Le Maroc a obtenu ce drone pour la première fois en 2017, ce qui confirme l’existence de relations entre le régime marocain et l’entité sioniste évoquées dans plusieurs rapports médiatiques, selon les données.
Le Hermes 900 évolue à haute altitude (9000 mètres) avec une vitesse pouvant atteindre 250 km/heure. Il peut voler jusqu’à 30 heures et est d’une capacité de charge pouvant atteindre 350 kg. Il est connu également que le Maroc a acquis il y a longtemps auprès de la France des drones d’attaque modifié, mais dont l’origine est israélienne.

Cependant, avec l’attaque ciblée d’hier contre un chef militaire du Polisario, les FAR viennent de dévoiler un nouveau type de drone offensif pouvant avoir une autre capacité de charge en explosifs ou en missile. On sait que les Etats Unis ont accepté récemment de livrer quatre drones MALE ( Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9B Sky Guardian pouvant être armés. Rabat est connu pour être un bon client de l’industrie américaine de l’armement. En juin dernier, les FAR ont signé une commande importante portant sur 24 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache, après celles des chars Abrams et des avions de combat F-16 Viper.

En octobre 2020, la coopération militaire entre les deux pays a été renforcé avec la visite de Mark Esper, l’ex patron du Pentagone. Les restrictions imposées par le Sénat américain dans les ventes d’armes à l’étranger ont été assouplies par Donald Trump. Ce type de drone que Rabat veut acquérir est le dernier né de la gamme de cette série MQ-9B du constructeur US General Atomics. Ce drone peut mettre en œuvre des missiles Hellefire, et il est doté d’un radar à ouverture synthétique Lynx, d’une boule MX-20 et d’une nacelle Sage 750 qui permet d’identifier et de suivre les émissions radars.

Par ailleurs, un communiqué militaire du ministère sahraoui de la Défense a indiqué que les unités de l’ALPS ont mené de nouvelles attaques ayant ciblé les sites des forces de l’occupation marocaines dans plusieurs points le long du mur de sable.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email