-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Maroc dans tous ses états

Le Maroc dans tous ses états

La nouvelle coalition de gauche au pouvoir à Stockholm s’apprête à adopter un projet qui reconnait la RASD. Cette loi faisait partie du programme électoral de la coalition composée des Sociaux-démocrates et des Verts. Aussitôt cette décision entérinée par le gouvernement suédois, la machine de propagande marocaine se met en branle.

Tous les syndicats et les partis politiques que compte le royaume chérifien sont mis à contribution. Le 18 octobre, les représentants du parti socialiste marocains seront à Genève pour participer à une rencontre internationale des parlementaires socialistes. Des socialistes marocains seront aussi présents en Angola qui accueillera à la fin novembre le conseil de l’Internationale socialiste tenteront d’acheter des voix africaines comme à leur habitude.

Pour cela, la partie algérienne sera représentée par le FFS et le FLN, nouvellement accrédité à l’IS pour bloquer toute tentative marocaine vivant à détourner les voix africaines à leur profit. Le FLN sera un allié sur pour empêcher toute transaction sur le dos du Polisario. La diplomatie parallèle chère au Roi du Maroc a reçu un camouflet. Les partis politiques et les syndicats ont décidé d’aller à Stockholm pour prendre la température et le cas échéant renverser les opinions. Ils ont essuyé un niet catégorique.

Ces organisations qui voulaient avoir des rendez-vous avec les deux partis au pouvoir en Suède le parti social-démocrate et les Verts sont rabroués. Ensuite ils se concertent pour annihiler toute action diplomatique de la Suède qui espère obtenir un siège au sein du conseil de sécurité de l’ONU. La Suède compte sur la majorité des pays africains pour aboutir à son but. La Suède a déjà fait acte de candidature et s’est mobilisée pour siéger au sein du Conseil de l’ONU qui a donné 2 autres sièges à pourvoir du côté de l’Europe. 

Le Maroc qui ne fait plus partie de l’Union Africaine a perdu toute influence dans le continent. Seuls quelques petits pays lui sont redevables pour les aides financières. Le Maroc a tenté depuis plus d’une dizaine d’année de contrer la Suède et son soutien actif aux Sahraouis. Rabat a échoué au sein de l’Internationale socialiste et de l’Alliance progressiste ou dans tous les forums mondiaux.

Selon le Maroc le projet de loi relatif à la reconnaissance de la RASD est « la provocation de trop ». Ils accusent directement la partie algérienne d’être derrière la décision de la Suède qui n’a pas changé d’un iota au cours de ces dix dernières années. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email