-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Mariott engloutit la résidence 2000 lits

Le Mariott engloutit la résidence 2000 lits

A quelques semaines de la livraison, probablement avant la fin de l’année en cours, du Mariott de Constantine, l’entreprise réalisatrice s’affaire à apporter les dernières retouches aux travaux de finition.

La construction de ce premier complexe hôtelier 5 étoiles de la ville des Ponts, dont le délai de réalisation reste une prouesse par rapport à ce dont ont l’habitude de constater les habitants de la troisième ville du pays, permettra à n’en pas douter aux hôtes VIP de la ville d’être convenablement hébergés.

Bâti en contrebas du principal campus universitaire de Constantine et jouxtant une des plus grandes cités universitaires pour filles, la résidence Aicha Oum El-Mouminine communément appelée 2000 lits, l’hôtel, trop exigeant, a fini par engloutir l’imposante structure conçue il y a trois décennies pour absorber la crise dont souffrait l’hébergement estudiantin.

A en croire la dernière session de l’APW, tenue en fin de semaine, le seul bâtiment de la cité universitaire a été cédé au premier hôtel de la chaîne Mariott de l’est algérien, ce qui en fera un véritable complexe hôtelier pouvant offrir plus de mille lits.
Seul bémol observé par les élus, l’opération devrait donner du fil à retordre aux œuvres universitaires, dans la mesure où le déménagement des jeunes filles vers d’autres résidences estudiantines, dont l’emplacement dans le tout nouveau pôle universitaire sis à la ville nouvelle Ali-Mendjli pourrait constituer une source de désagrément.

L’éloignement des nouvelles cités de certains centres universitaires, notamment ceux de l’université 1 récemment rebaptisée Université des Frères Mentouri, pourrait causer bien des soucis aux étudiantes, habituées à la proximité. L’hôtel, qui s’étend sur une superficie de 78 000 m2 dont 40 000 m2 bâtis, prévoit de mettre à la disposition de sa future clientèle pas moins de 159 chambres et 21 suites dont 10 senior et une suite présidentielle.

Cela en sus, bien entendu, de toutes les commodités indispensables pour ce genre d’hôtel, à savoir un night club, une salle de projection, des salles de réunions et de conférences, un business center et des équipements de sport et de relaxation et une piscine au standards internationaux. Lancé en travaux en février 2013 pour un délai de 23 mois, l’hôtel de cinq étages, en plus de deux sous-sols, a été doté d’un financement de 14 milliards de dinars.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email