-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le MAE ukrainien au JI : l’affaire des étudiants algériens détenus en Ukraine bientôt tirée au clair

Le MAE ukrainien au JI : l’affaire des étudiants algériens détenus en Ukraine bientôt tirée au clair
Le MAE ukrainien, Dmytro Kuleba

Le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, a assuré ce mardi, lors d’un briefing par visioconférence dédié à la politique étrangère de l’Ukraine, de tirer au clair l’affaire des étudiants algériens arrêtés dans son pays il y a plus de dix mois.
Interrogé par le Jeune Indépendant sur la situation des étudiants algériens arrêtés en Ukraine, le chef de la diplomatie ukrainienne, a déclaré «ne pas disposer de toutes les informations sur ce dossier, promettant d’instruire les services concernés de tirer au clair cette histoire dans les plus brefs délais.»

Depuis plus de dix mois, et faute de rapatriement, une dizaine d’étudiants algériens sont placés en détention dans plusieurs prisons ukrainiennes, après l’expiration de leurs titres de séjour en pleine pandémie de coronavirus. Certains auraient subi des sévices de la part de leurs geôliers à en croire ces étudiants, qui s’exprimaient sur des vidéos postées sur les réseaux sociaux, notamment Youtube.

Dans un autre registre, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, a signalé la disposition de son pays à un règlement politique de la question du Donbass pour juguler tout risque d’affrontements, d’autant que la situation dans la région est extrêmement tendue.

«Le président Volodymyr Zelensky a téléphoné récemment à son homologue russe Vladimir Poutine pour tenter d’apaiser les tensions entre les deux pays. Moi-même, j’ai contacté il y a quelques mois le MAE russe, M. Sergueï Lavrov, dans la même optique», a affirmé M. Kuleba, ajoutant qu’il est toujours possible d’arriver à un accord satisfaisant pour les deux parties.

«On est certain de trouver une solution politique à ce problème si la Russie s’engage dans un processus de dialogue », a-t-il insisté.
Les relations entre Moscou et Kiev se sont exacerbées depuis la montée au pouvoir en 2014 du président pro-occidental Petro Porencheko, qui a remis en cause dès son accession au pouvoir, tous les accords conclus entre les deux pays par son prédécesseur Viktor Ianoukouvytch.

Il convient de noter que la réunion « d’urgence », ayant réuni mardi, des représentants ukrainiens et russes sous médiation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a abouti à des « progrès significatifs » en vue d’une trêve entre Moscou et Kiev, selon les déclarations de représentants ukrainiens.

Cette réunion «d’urgence» s’est tenue au lendemain de pourparlers en ligne entre des conseillers des dirigeants ukrainiens, russes, allemands et français.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email