-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le MAE condamne une mise en scène «répugnante»

Le MAE condamne une mise en scène «répugnante»

L’ambassadeur conseiller au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mohamed Haneche, a assuré hier que la prétendue agression d’un membre de la délégation marocaine lors d’une réunion du Comité des 24 sur la décolonisation tenue récemment à Kingstown (Caraïbes) relève d’une mise en scène « grotesque » et « grossière », condamnant un procédé et un acte répugnants qui ne méritent pas de s’y attarder : « Cette mise en scène grotesque et grossière ne mérite pas qu’on s’y attarde si ce n’est pour condamner cet acte répugnant, cette machination abjecte indigne de ce que doit être un diplomate – dont la mission est par définition une manière noble de participer à un rapprochement et négocier pour régler les problèmes ce n’est pas de verser dans des machinations aussi indignes », a-t-il affirmé dans une déclaration à l’APS.

« Je suis désolé de le dire, mais c’était lui (le chef de la délégation marocaine) qui était en train d’orchestrer cette machination et demander (à ses collègues) devant le diplomate agresseur (qui a plutôt agressé notre diplomate) de filmer la scène », a fait savoir Haneche.

Ce dernier qui conduisait la délégation algérienne aux travaux de la réunion, a expliqué que le diplomate marocain a essayé d’abord de provoquer Sofiane Mimouni d’une façon indigne avant de se lancer dans une crise hystérique engendrant une scène absolument « surréaliste » et « ridicule » pour prétendre par la suite qu’« il y a eu un acte d’agression commis » par un diplomate algérien : « Il s’agissait bien d’une agression perpétrée par un diplomate marocain contre l’ambassadeur algérien Sofiane Mimouni au vu et au su de tout le monde et de l’ensemble des participants », a soutenu M. Haneche, rappelant qu’« il n’est pas des traditions et des coutumes des diplomates algériens de se muer en boxeur à l’inverse de ce que la presse marocaine a pu raconter.

Je le dis en tant que chef de délégation, je le dis en me référant à l’ensemble des témoins, au président de la séance, il y a eu une agression caractérisée commise par un diplomate marocain qui en l’occurrence a agi d’une façon contraire aux us diplomatiques. Il s’est comporté en voyou ».

A cette occasion, l’ambassadeur algérien a assuré que le comportement « d’extrême responsabilité et de retenue » de M. Mimouni, a été constaté par tout le monde et que celui-ci n’a pas fait usage de force ou de violence.

« Il y a eu une agression caractérisée commise contre un diplomate algérien, qui a agi avec beaucoup de réserve et de retenue et en tout état de cause avec la dignité qui est propre aux diplomates algériens. Il n’a pas réagi avec violence, il s’est contenté d’une attitude de réserve qui exprime l’attachement des fonctionnaires algériens et le respect à l’Etat qu’ils représentent si bien en Algérie qu’à l’étranger », s’est-il félicité.

Après cet incident, M. Haneche a révélé que le président de la séance « avait pris acte de cette attitude et que beaucoup de délégations sont venues témoigner leurs sympathie à la délégation algérienne et exprimer leur profonde réprobation de cet acte inqualifiable de ce diplomate marocain ».

« C’est la première fois dans ma longue carrière de diplomate que j’assiste à ce genre d’évènement. C’est gênant, c’est inqualifiable ! J’ai de la peine pour qu’un tel acte puisse être commis », a-t-il regretté. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email