-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Le m-paiement sera-t-il le nouveau moteur de la croissance en Algérie ?

Le m-paiement sera-t-il le nouveau moteur de la croissance en Algérie ?

Au fil des années, le téléphone mobile s’est imposé comme le premier compagnon de l’humain. L’idée de payer ses achats avec son téléphone est donc venue naturellement, le m-paiement constitue aujourd’hui une vraie opportunité pour relancer la croissance de plusieurs pays, notamment les pays émergents. quid de l’Algérie qui a décidé d’adopter ce virage économique et numérique ?

Le mobile paiement recouvre de multiples services de paiements ayant en point commun l’utilisation du téléphone portable. Le m-paiement existe sous deux formes : le paiement à distance comme le paiement via des sites de commerce en ligne, ou par une transaction de mobile à mobile via le crédit téléphonique qu’on achète chez son marchand de journaux et qu’on transfert après dans le compte du vendeur connu beaucoup plus sous le terme « Mobile Money », et le paiement de proximité qu’on effectue grâce à des bornes ou à la technologie NFC.

Le « Mobile Money » n’est pas lié à un compte bancaire, c’est un compte électronique lié à un numéro de téléphone portable, et on peut l’utiliser pour acheter n’importe quoi ou régler ses factures. Cette solution repose sur des technologies USSD et STK qu’on retrouve sur les téléphones d’aujourd’hui. 

S’il existe un continent où le m-paiement est roi c’est bien en Afrique. Lancée au début de 2007 par plusieurs opérateurs, cette technologie a séduit des pays émergents, qui n’ont pas vraiment une bonne infrastructure bancaire. Au Kenya 66% des transactions se font par mobile.

Aujourd’hui les opérateurs mobiles se livrent une lutte sans merci pour gagner la bataille du m-paiement. Selon une étude de la GSMA, l’association commerciale globale pour l’industrie mobile, le Mobile Money compter actuellement plus de 103 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. l’Algérie, avec ses 43 millions d’abonnés de téléphonie mobile dont 16 millions abonnés à la 3G, constitue un énorme gisement pour le m-paiement.

Le pays dispose de tous les ingrédients pour que le m-paiement soit une réussite totale. Le gouvernement, via son ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a annoncé qu’il sera préférable de passer directement vers le m-paiement au lieu de se lancer dans le e-paiement. Il sera adopté avec une loi qui va réglementer ce secteur afin de préserver le consommateur.

Le m-paiement pourra également sonner le glas de la circulation du cash en Algérie, en payant via son téléphone les Algériens n’auront plus besoin de se déplacer avec de grosses sommes d’argent pour faire leurs achats.

Le développement du m-paiement en Algérie permettra une accélération de sa croissance, estiment plusieurs experts, car cela va influencer d’autres activités, notamment dans les TIC, en contribuant au développement des start-up qui vont investir dans la création de contenus 100% algérien.

Le m-paiement constituera un marché très lucratif et se développera probablement très vite dès son lancement. Le gouvernement algérien a toutes les raisons de lancer cette solution qui contribuera certainement à la croissance de l’économie algérienne, notamment dans la conjoncture assez difficile que traverse le pays suite à la baisse des recettes pétrolières.

L’Etat algérien prévoit d’investir plusieurs centaines de milliards de dinars dans le projet. Reste le plus important, trouver une bonne formule afin de préserver les banques algériennes d’un système de paiement mobile totalement déconnecté du système bancaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email