-- -- -- / -- -- --
Culture

Le jury se met à la tâche

Le jury se met à la tâche

Le jury du Prix Assia Djebar du roman qui sera décerné lors du Salon international du livre d’Alger prévu du mardi 27 octobre au samedi 7 novembre 2015, est installé ce lundi 7 septembre à Alger.

Présidé par l’écrivain Merzak Bagtache, le jury est composé de onze membres dont des critiques, des traducteurs, des universitaires et des auteurs dont Nacer Khoudja, Hassan Bourayou, Hakima Sebaihi et Mohamed Sari.

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a souligné, en marge de l’installation de ce jury au ministère de la Culture, l’importance de ce Prix qui constitue une occasion pour « promouvoir la production littéraire, inciter les éditeurs à mettre sur le marché des œuvres de qualité et créer une dynamique sur le marché du livre », ajoutant que le prix qui porte le nom de l’écrivaine de renommée mondiale Assia Djebbar est financé par deux éditeurs publics, l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP) et l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG).

« Créé à l’occasion de la 20e édition du Salon international du livre, le prix se veut un hommage à l’écrivaine disparue », a poursuivi le ministre. Le ministre de la Communication, Hamid Grine présent à la cérémonie d’installation du jury, a assuré que ce « Prix n’est autre qu’une reconnaissance à la femme algérienne notamment à la disparue Assia Djebar ainsi qu’une référence pour tous les Algériens » en vue de les inciter à lire davantage.

M. Grine a affirmé que ce prix « professionnel » vise à promouvoir la production littéraire et à ancrer « la culture de mérite » pour concourir à la création d’un esprit compétitif. Soulignant l’importance du prix, le président du jury Merzak Bagtache a estimé qu’il contribuerait à valoriser la littérature algérienne. « Il sera difficile de choisir trois noms qui soient à la hauteur du talent de Assia Djebar parmi plus de 50 textes écrits en trois langues (arabe, tamazight et français) ».

Le montant du prix pour les trois langues est de 1 million de DA (1.000.000 DA) pour chaque catégorie. Outre les ministres de la Culture et de la Communication, étaient également présents à la cérémonie d’installation du jury, les directeurs généraux de l’ANEP, Djamel Kaaouane et de l’ENAG, Hamidou Messaoudi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email