-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le journaliste Khaled Drareni condamné à trois ans de prison ferme

Le journaliste Khaled Drareni condamné à trois ans de prison ferme

Le journaliste Khaled Drareni directeur du site “Casbah Tribune”, en détention provisoire depuis la fin mars, a été condamné lundi 10 août à trois ans de prison ferme, a annoncé Me Noureddine Benissad, un avocat de son collectif de défense.

« C’est un verdict très lourd pour Khaled Drareni. (…) On est surpris. Le dossier est vide », a déclaré l’avocat, aussi président de la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADH).

Agé de 40 ans, Drareni qui est également correspondant en Algérie de la chaîne de télévision française TV5 Monde et de RSF,  était accusé d’« incitation à un attroupement non armé » et d’« atteinte à l’intégrité du territoire national » après avoir couvert, le 7 mars à Alger, une manifestation du Hirak, le soulèvement populaire qui a secoué l’Algérie pendant plus d’un an jusqu’à sa suspension il y a quelques mois en raison de l’épidémie de Covid-19.

M. Drareni était jugé en compagnie de deux figures du Hirak, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche. Egalement arrêtés le 7 mars à Alger, ils ont quant à eux été condamnés chacun à deux ans de prison, dont quatre mois ferme.

Abdelkrim Zeghileche, militant pro-Hirak et directeur d’une radio algérienne diffusée sur Internet, Sarbacane, a été de nouveau incarcéré le 24 juin à Constantine. Un autre journaliste, Ali Djamel Toubal, correspondant de cla chaine  Ennahar, a été condamné le 14 juillet à quinze mois de prison ferme par la cour d’appel de Mascara.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email