-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Guide national du handicapé algérien disponible

Le Guide national du handicapé algérien disponible

« Il est temps de sortir de cette ritournelle qui se tient tous les 14 mars et 3 décembre à l’occasion de la journée mondiale ou nationale du handicapé pendant lesquelles les institutions ressassent les mêmes difficultés auxquelles se heurtent quotidiennement les handicapés, sans jamais trouver de véritables solutions. »

Mohamed Nabil Rezzak, président de l’Union nationale des handicapés algériens (UNHA), a annoncé, avant-hier, la sortie du Guide national des handicapés algériens qui leur permettra de mieux connaître leurs droits. Le guide en question reprend des lois et décrets arrêtés par l’Etat algérien depuis 2002 à ce jour, mais également des articles de la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme.

Ce guide est d’une grande utilité pour toute la société, puisqu’il part de l’étape de dépistage précoce du handicap (lors du suivi de la santé de la femme enceinte), passant par le droit à l’obtention de la carte d’handicapé, puis la pension, le logement, l’emploi, jusqu’à la facilité d’accès à l’environnement matériel.

« Il faut souligner que, sciemment ou pas, certains secteurs continuent d’ignorer les droits des handicapés », fait observer M. Rezzak avant de rajouter que « nous avons assisté à un événement où la ministre de la Solidarité parlait de l’article 28 de la loi 02-09 relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées, mais ne voyant rien venir, nous avons eu l’idée de créer ce guide. »

Et puis, ajoute-t-il, « il est temps de sortir de cette ritournelle qui se tient tous les 14 mars et 3 décembre à l’occasion de la journée mondiale ou nationale du handicapé pendant lesquelles les institutions ressassent les mêmes difficultés auxquelles se heurtent quotidiennement les handicapés, sans jamais trouver de véritables solutions. » Ce guide, premier en son genre, est financé par des entreprises.

M. Rezzak ajoute qu’ »en plus de ce premier défi relevé, une convention a été signée avec le ministère de la Solidarité, en collaboration avec la direction des Transports de la wilaya d’Alger, pour la création de la première auto-école pour personnes à capacités physiques réduites, ce qui permettra à un grand nombre d’handicapés d’obtenir le permis de conduire et donc d’être plus libres de se déplacer.

Depuis la signature de la convention qui remonte à un mois et demi, nous comptons déjà 87 inscrits ». Pour ce faire, le président de l’UNHA annonce que « d’autres conventions avec des concessionnaires automobiles vont être signées afin d’obtenir des véhicules répondant aux normes et aux besoins des handicapés ».

Le président de l’UNHA et auteur de la pièce théâtrale

« Handicapé, mais … « , revient sur la troupe théâtrale récemment créée, constituée exclusivement de personnes handicapées, qui se produira le 14 mars sur les planches du Théâtre National Algérien Mahieddine-Bachtarzi et dit qu’ »il ne faut pas toujours parler des handicapés de manière négative. Ils ne sont pas un poids pour la société. Ces personnes peuvent être productives, créatives et pas que dans le domaine artistique », faisant allusion à l’un des membres de cette troupe qui occupe un poste important au ministère de l’Energie et des Mines.

M. Rezzak revient également sur le décret exécutif n°08-02 du 2 janvier 2008 fixant les conditions de création, d’organisation et de fonctionnement des établissements d’aide par le travail. Pour finir, M. Rezzak a revendiqué « la signature d’une convention entre le ministère de la Santé, les kinésithérapeutes privés et les caisses d’assurance sociale afin que « le handicapé puisse suivre sa rééducation non loin de son domicile » avant d’ajouter que « la lutte continue ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email