-- -- -- / -- -- --
Sports

Le GS Pétroliers puissance 7

Le GS Pétroliers puissance 7

Salle Tahar-Bellakhdar de Chéraga (Alger), public nombreux, temps chaud, bonne organisation.
Arbitres : Zenagui – Berrah – Hamada
GSP : Mostefaï Y. (-), Adrar M. (-), Kaouane A. (7), Hamdini A. (22) Belkhodja (F. (11) – Dekkiche A. (-) , Touati MC (10), Mehdi C. (2), HammaW. (5) -Gaham H. (4), Ghezzoul T. (-), Zerouali M. (1)
Entraîneur : Nicolas Meistelman
US Sétif : Haichour IM. (-) – Meftah B. (4) – Refoufi M. (5) – Berbagui MS. (9) – Berbagui AO (14) – Kalkoul Y. (-) – Faidia A. (3) – Zouied CS.(-) Oumeir S. (5) – Koko V.A (10) – Bourakba F. (2) – Maiche Z. (-) . Entraîneur : Djaroudi Abdesselam

Un trophée de plus à ajouter dans la belle et riche vitrine des basketteurs du GS Pétroliers qui se sont offert une septième coupe d’Algérie d’affilée et porter ainsi leur total à dix-huit consécration. Ce jeudi, le GS Pétroliers n’a fait que confirmer toute la suprématie affichée ces dernières années.

Une juste consécration de plus en attendant de faire pourquoi mieux la semaine prochaine pour un doublé en point de mire. Le GSP faut il le rappeler, est encore en course en championnat d’Algérie où il affrontera le Nasr d’Hussein Dey en finale, prévue les 13 et 14 juillet, avec une belle, éventuelle, le 15 juillet.

Cela dit cette énième finale, synonyme de remake de la dernière édition tant attendu, n’a pas tenu toutes ses promesses au grand dam d’un public connaisseur venu s’entasser dans cette salle de Chéraga, trop exiguë et manquant d’aération pour abriter un tel événement.

Le GS Pétroliers, donné dès le départ favori, a réussi, sans trop de peine, et dans une partie qu’il a su gérer à sa façon, conserver son trophée en battant logiquement, et pour la seconde fois consécutive, la formation de l’US Sétif (62-52).

Les Pétroliers une fois de plus et malgré l’état d’un parquet pas du goût de tous les acteurs ont fait le match qu’il fallait pour asseoir leur suprématie et priver pour l’occasion, les Sétifiens d’une revanche qui leur tenait à cœur. Les poulains du coach Djaroudi, trop crispés et de peur de se rater encore une fois en finale, n’ont malheureusement pas répondu à l’appel de leurs supporters.

Les Sétifiens, loin d’avoir montré leur vrai visage comme ils l’ont fait en demi-finale en écartant un spécialiste de l’épreuve,s le CRBD Beida, ont concédé logiquement un autre échec en se contentant depuis le début du match à subir et à courir derrière le score. Pas une seule fois durant les quatre quarts de temps ils n’ont réussi à prendre l’avantage sur l’adversaire au tableau de marque.

En face, les Pétroliers sereins ont évolué en maîtres des lieux sous la baguette d’un excellent Hamdini, qui a dominé adversaire et partenaire en étant à l’origine d’une très grande partie des paniers marqués pour son équipe. Point de revanche donc pour les Sétifiens de l’US Sétif qui ont manqué de grinta, comme à leur habitude, dans une salle où les conditions n’étaient pas réunies pour produire un jeu de qualité.

Outre la chaleur suffocante et la qualité du parquet qui laisse vraiment à désirer selon les joueurs, cette finale n’a pas emballé les férus de la balle au panier, venus nombreux pour ce rendez-vous tant attendu. Donnés favoris, les Pétroliers ont d’entrée pris les choses en main, ne laissant aucun répits à leur adversaire pour terminer le premier quart à leur avantage (23-16).

Avec un effectif plus riche et plus aguerri, la machine des Pétroliers, bien réglée par le coach Nicolas Meistelman rejoindra la pause-citrons avec une avance de 11 points ( 36-25). Au retour des vestiaires, les Sétifiens, sévèrement sermonnés par le coach et touché dans leur amour-propre, ont tenté une retour au tableau de marque mais sans pouvoir faire mieux que de descendre sous la barre des six points d’écart (43-37).

Mais c’était compter sans la richesse du collectif du GSP qui redoubla d’efforts pour étouffer carrément l’adversaire, lequel a péché par un manque d’adresse dans le geste final et a failli dans son bloc défensif.

Les poulains de Nicolas Meistelman, plus serein et plus adroits, feront le break une fois de plus en terminant le 3e quart de temps avec avantage rassurant de 11 points à la fin (50-39). Dans le dernier quart-temps, les coéquipiers de Kaouane et Belkhodja termineront la partie sans pression en scellant le sort de la partie avec 10 points d’écart (62-52), pour s’adjuger un 7e trophée consécutif.

A signaler que pendant la pause de cette finale, le public a assisté à une démonstration de jeunes talents encadrés par le joueur NBA du Magic d’Orlando, Mehdi Evan Fournier, présent depuis une semaine à Alger. Heureux qui comme le coach du GSP, Nicolas Meistelman a remporté son premier trophée en Algérie après avoir échoué la saison passée à ce niveau avec son ex-équipe, l’USS, face au GSP.

Déclarations :

Nicolas Meistelman (entraîneur GS Pétroliers) :

« Ce n’était pas un grand match de basket, mais c’est très difficile de jouer avec une chaleur étouffante et quasiment pas d’échauffement. Félicitations à tous mes joueurs qui travaillent très dur depuis le début de la saison. Je ne vais pas faire la fête pour ce trophée par respect à mes anciens joueurs de Sétif que je considère comme mes frères. »

Abdeslam Djaroudi (entraîneur de l’US Sétif) :

« Je pense que cette finale s’est jouée sur les rotations, le staff du GSP possède un effectif très riche qu’il lui a permis de bien gérer le match. Mes joueurs n’étaient pas en réussite aujourd’hui, les schémas tactiques ont été bien exécutés mais l’adresse n’était pas au rendez-vous. Félicitations aux joueurs des deux équipes qui ont donné le maximum sur le terrain malgré des conditions de jeu très difficiles. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email