-- -- -- / -- -- --
Sports

Le GS Pétroliers maître des lieux

Le GS Pétroliers maître des lieux

C’est une quatrième finale entre le GSP et le CRBDB et une suprématie confirmée des Pétroliers, qui n’ont pas fait dans le détail pour s’adjuger un 16e sacre, synonyme de doublé pour cette saison.

Le GS Pétroliers a enrichi donc son palmarès, déjà éloquent, en remportant cette 46e finale de coupe d’Algérie devant une belle équipe du CRBD Beida, qui n’a craqué que dans le dernier quart de temps devant un effectif plus aguerri et surtout plus riche par son banc de touche. Le coach Faid Billal a su gérer son coaching de manière très sereine.

Le sacre est revenu certes aux Pétroliers, avec mention spéciale pour son meneur Mounir Benzegella, qui s’est avéré l’arme fatal pour crucifier l’adversaire au moment voulu. Mais que d’éloges pour cette petite perle noire du CRBDB, le Malien Kanté, qui a illuminé par sa classe et son talent cette finale, au grand bonheur d’un public qui n’en demandait pas tant.

Un véritable régal pour les puristes mais qui n’a pu, à lui seul, bouleverser la hiérarchie, non sans avoir donné du fil à retordre à Mostefai, Hama et autre Dekkiche.

5e consécration d’affilé, pour les Pétroliers qui n’auront pas volé leur victoire, acquise à l’usure grâce au coaching de Faid Billal et à la rage de vaincre de ses poulains. En face, les Banlieusards, déterminés à vaincre le signe indien devant leur bête noire, ont tout tenté, en vain, devant des Pétroliers libérés par leur dernier titre de champion d’Algérie et très concentrés pour ajouter un autre doublé à leur vitrine.

Le départ en trombe du Chabab, sous la houlette du Malien Kanté, n’a duré en fait que quelques minutes pour voir les tenants du sacre revenir graduellement à la marque avant de prendre les rênes de la partie jusqu’au coup de gong final, malgré les assauts répétés des poulains du fougueux coach Yacine Aït Kaci, lesquels ont surtout manqué de chance et d’adresse.

Au sortir de cette belle finale, le palmarès est resté vierge après quatre échecs devant le même adversaire dans les éditions 2005, 2011 et 2012. Le GSP reste, pour sa part, le maître des lieux. Les camarades du capitaine Canon Djillali, quelque peu secoués d’entrée par les Banlieusards, sont restés lucides pour refaire surface très tôt par l’entremise de leur maître à jouer Benzegella et remporter leur premier quart de temps (18-15).

Le second quart de temps sera synonyme d’un tac au tac engagé entre un Kanté époustouflant et Benzegella pour se terminer au profit du second cité et rejoindre les vestiaires avec l’avantage au tableau de marque (30-35).

Après la pause, avec un effectif plus riche, l’équipe maintiendra le cap malgré toute la volonté des partenaires de Sofiane Djillali et Benremila à vouloir forcer le destin. Mais c’était compter sans le métier des Pétroliers, qui ont su puiser dans leurs réserves pour dominer les débats (54-49).

Au fil des minutes qui s’égrenaient, le Chabab a dû se plier face au talent de Benzegella, insaisissable et qui a su pratiquement, à lui seul, briser tous les espoirs des Banlieusards pour espérer quelque chose.

Le GSP a terminé les débats à son avantage sur le score de 76-66 avec, à la clé, quelques belles facettes de jeu comme ce joli Dunk de Zerouali, symbolisant la suprématie de son équipe pour cette saison, tournoi de l’Excellence, championnat et coupe d’Algérie.

Signalons enfin qu’auparavant, la salle Harcha-Hacène a abrité les finales de la coupe d’Algérie de basket-ball des différentes catégories, filles et garçons, avec la consécration, respectivement, des minimes garçons du CRB Amer El-Aïn devant le Widad de Ghriss (55-44), des minimes filles du MT Sétif devant la JF Kouba (51-50), des cadettes de la JF Kouba devant celles du MCR Chlef (55-47) et des cadets garçons de Staouéli devant l’Olympique de Si Mustapha (73-66). Enfin, les juniors garçons du NB Staouéli ont également remporté la coupe d’Algérie en battant le CRB Dar El-Beïda (72-40).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email