-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le GPL/C à hauteur de 30 % dans le parc automobile à l’horizon 2030

Le GPL/C à hauteur de 30 % dans le parc automobile à l’horizon 2030

À l’horizon 2030, il est prévu de convertir 30 % du parc automobile à motorisation essence au gaz de pétrole liquéfié carburant (GPL/C), a indiqué hier le ministre de l’Energie et des Mines, Salah Khebri.

La consommation du GPL/carburant (GPL/C) reste encore insuffisante en Algérie, selon le ministre. Il précise que sa promotion et sa généralisation constituent un axe stratégique de la politique énergétique nationale. S’exprimant hier, lors d’une conférence sur la promotion de l’utilisation du gaz de pétrole liquéfié (GPL/C) comme carburant, M. Khebri a insisté sur l’importance de promouvoir l’utilisation de ce carburant propre et de sensibiliser les automobilistes pour convertir leurs véhicules au GPL/C. « La consommation annuelle des carburants atteint un niveau record dépassant les 15 millions de tonnes. Ce qui nous interpelle à réfléchir sur des alternatives, notamment le recours au GPL/C », a indiqué le ministre. De ce fait, il dira que « nous procéderons à encourager l’utilisation du GPL/C qui est d’une qualité propre avec un prix raisonnable de 9 DA le litre, alors que celui de l’essence varie entre 32 DA et 41 DA le litre. Ainsi, avec la nouvelle tarification concernant le diesel et l’essence, les gens se dirigeront vers le gaz de pétrole liquéfié carburant ». Il s’agit, poursuit-il, d’un « premier démarrage » visant à réorienter la demande sur le marché national vers ce gaz propre. Ces mesures permettront à l’horizon 2020 de réaliser la conversion de 80 000 véhicules pour atteindre par la suite un million de véhicules convertis à l’horizon 2030. Pour sa part, le PDG de Naftal, Hocine Rizou, a indiqué que la volonté du gouvernement est « bien réelle » d’aller vers ce carburant qui présente à la fois des avantages, tant sur le plan environnemental qu’économique. « Nous sommes en train d’investir dans la réalisation de centres de conversion », a annoncé à cet effet M. Rizou qui a affiché l’ambition d’atteindre, à l’horizon 2030, un nombre de un million de véhicules convertis au GPL/C. Sur ce volet, le premier responsable de Naftal a fait savoir que l’année 2016 sera celle du démarrage effectif du GPL/C.

« Nous avons lancé cette année une nouvelle politique concernant la généralisation du GPL/C qui devra atteindre, à l’horizon 2030, une consommation de 10 millions de tonnes. Soit plus de un million de véhicules roulant au GPL/C avec un gain économique de 1000 milliards de dinars », a souligné Hocine Rizou. Selon lui, à l’horizon 2030, Naftal vise à la réalisation de 1 000 stations-service en GPL/C contre 600 seulement actuellement, pour assurer une meilleure couverture nationale du réseau stations-service équipées en GPL/C qui sera porté à 73 %, contre 27 % actuellement. Il a annoncé également la réalisation par Naftal de 30 stations-service vertes dédiées exclusivement au GPL/C qui viendront s’ajouter aux 6 existantes. M. Rizou a souligné que le projet d’investissement prévoit aussi la réalisation de 30 centres de conversion qui s’ajouteront aux 36 existants déjà. « La réalisation de ces centres permettra de porter les capacités de conversion par Naftal à 20 000 véhicules, sans compter la contribution des opérateurs privés », a-t-il affirmé. Pour ce qui est de la consommation de GPL/C en 2015, elle a été de 2.9 millions de tonnes, soit 2 % du total du carburant. Depuis janvier 2016, la consommation de ce carburant a connu un regain, passant de 20 811 tonnes en décembre 2015 à 22 315 tonnes, soit plus de 7 %. En février 2016, la consommation du GPL/C a augmenté de 16 % par rapport à la même période de 2015. 

Convention NAFTAL-ANSEJ

Par ailleurs, une convention a été signée entre l’Entreprise nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers et dérivés (NAFTAL) et l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), qui vise à l’encouragement des futures microentreprises à opérer dans le domaine de la conversion des véhicules au GPL/C. Cette convention est une opportunité pour créer de l’emploi et accélérer en même temps la cadence des conversions des véhicules, et répondre ainsi à la demande nationale de ce produit. Naftal se propose d’assurer, à titre gracieux, la formation des dix premières microentreprises retenues dans ce cadre par l’Ansej. Quant à l’intervention de cette dernière, elle se fera dans le côté financement et orientation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email