-- -- -- / -- -- --
Monde

Le Gouvernement sahraoui appelle l’OCI à œuvrer pour l’annulation de la tenue du forum

Le Gouvernement sahraoui appelle l’OCI à œuvrer pour l’annulation de la tenue du forum

Le Gouvernement sahraoui a appelé l’Organisation de la coopération islamique (OCI), à œuvrer pour l’annulation de la tenue de la prochaine session du forum « Crans Montana » dans la ville occupée de Dakhla, a indiqué hier l’Agence de presse sahraouie (SPS).

Le ministre sahraoui de la Justice et des Affaires religieuses, Hamada Selma a appelé « l’OCI à œuvrer pour l’annulation de la tenue de la prochaine session du forum Crans Montana dans la ville occupée de Dakhla et à dissuader l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) de parrainer ce forum », selon la même source. Dans une lettre adressée au Secrétaire général de l’OCI, le ministre sahraoui n’a estimé que l’organisation de cette réunion « constituera une injustice flagrante contre un peuple musulman et pacifique ».

Il a ajouté que la tenue de la session 2015 du forum Crans Montana à Dakhla occupée, en partenariat avec l’Isesco « va à l’encontre des droits et intérêts du peuple sahraoui et des principes de la Légalité internationale y afférentes qui s’appliquent au Sahara Occidental », territoire inscrit depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU portant déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples colonisés. L’Union africaine avait appelé le forum suisse à annuler sa réunion à Dakhla occupée (Sahara occidental), considérant ce choix comme une violation flagrante du droit international.

Le président de la République sahraouie (RASD), Mohamed Abdelaziz, avait déclaré, dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-de la promotion d’un monde « plus humain et plus juste », thème sous lequel l’organisation prétend tenir ses activités.

Des organisations sahraouies des droits de l’homme ont appelé le président du forum de Crans Montana à annuler l’organisation de sa prochaine édition dans la ville sahraouie occupée de Dakhla, exprimant leur étonnement de la décision du forum de tenir sa réunion annuelle dans une ville du Sahara occidental, une région connue à l’échelle internationale, par le conflit opposant le Front Polisario au Maroc et où se trouve, depuis 1991, la mission de l’ONU pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Le conseil péruvien de solidarité avec le peuple sahraoui (Copesa) s’est, pour sa part, élevé contre l’organisation de la session en question dans la ville occupée de Dakhla et appelé son pays à ne pas y assister.

Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, a appelé le Forum de Crans Montana à annuler l’organisation de sa session dans cette ville occupée, affirmant que son pays soutenait la position de l’UA vis-à-vis de cette question. « Nous continuons à appeler le Royaume du Maroc à respecter et appliquer les résolutions de l’ONU sur le Sahara occidental, afin de permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination » a souligné M. Pohamba. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email